Publicité

Pour sortir de la crise, il faudra s'attaquer à ses causes

©REUTERS

La banque Triodos plaide pour la création de "Corona Recovery Funds" afin de relancer l'économie de manière responsable.

Même si la pandémie est encore loin d’être vaincue, la question de la relance économique est sur toutes les lèvres. Au cours des prochains mois et des prochaines années, tous les acteurs économiques au sens large vont devoir se demander comment investir au mieux pour favoriser la reprise.

Afin d'apporter sa contribution à la réflexion, Triodos Bank a diffusé un rapport intitulé "Reset the Economy" dans lequel elle tente de lancer des pistes pour le monde d'après.

"Il s'agit d'une nouvelle étape dans le processus qui doit créer un secteur financier au service de la société", explique Thomas Van Craen, CEO de Triodos Belgique. "Nous plaidons pour un rôle plus important du 'capital patient'", soit une philosophie d'investissement orientée vers la création de valeur et le soutien à l'innovation au détriment de la spéculation.

Pas un cygne noir

Triodos entame son analyse de la situation en rejetant le concept de "cygne noir", c'est-à-dire un événement rare et fortuit aux conséquences catastrophiques. "La pandémie est le symptôme d'une société à bout de souffle, et les mesures qui seront décidées ne doivent pas simplement contribuer à réduire cette expression", estime Thomas Van Craen.

"La pandémie est le symptôme d'une société à bout de souffle, et les mesures qui seront décidées ne doivent pas simplement contribuer à réduire cette expression."
Thomas Van Craen
CEO Triodos Belgique

La crise actuelle a principalement trois causes pour Triodos. Tout d'abord, la société entretient une relation malsaine avec une nature épuisée, où le risque de zoonose est connu depuis longtemps. Ensuite, elle prend place dans un monde au sein duquel les inégalités sont nombreuses, tant dans une même société qu'entre les différents Etats. Enfin, les acteurs économiques ont privilégié la croissance à tout prix au détriment de la résilience écologique.

Relance intelligente

La banque durable entend ainsi s'attaquer aux causes de la crise pour la régler. Elle voit notamment dans le "Green Deal" de la Commission européenne un signal positif et est convaincue que la société civile est elle aussi avide de changement.

Parmi les solutions financières qui peuvent y contribuer, l'enseigne entend mettre en place des "Corona Recovery Funds" via lesquels les particuliers pourront investir dans des PME et des sociétés non cotées en bourse. Avec ce capital privé, des entreprises de taille restreinte pourraient se développer sans s'endetter considérablement.

Triodos espère mobiliser plusieurs milliards d'euros grâce à ces fonds. "Nous pensons qu'il est nécessaire de promouvoir l'investissement durable actuellement", estime Thomas Van Craen. "Il y a un changement de mentalité et d'attentes."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés