Retour au vert pour Barclays

©EPA

La banque britannique Barclays est revenue dans le vert au premier trimestre avec un bénéfice net part du groupe de 839 millions de livres (environ 983 millions d'euros) contre une perte nette de 598 millions un an plus tôt, a-t-elle annoncé mercredi.

"Bien qu'il reste encore beaucoup à faire pour bâtir une Barclays plus solide et résistante, nous sommes complètement focalisés sur la mise en oeuvre de notre programme Transform et réalisons de bons progrès initiaux", a commenté le directeur général de la banque, Antony Jenkins.

"Nous n'avons pas choisi un chemin facile pour Barclays mais nous avons choisi le bon", a ajouté M. Jenkins, nommé en août pour remplacer le flamboyant Bob Diamond, emporté par l'affaire du Libor.

Déterminé à restaurer la réputation de la banque, M. Jenkins a présenté le 12 février un plan stratégique prévoyant au moins 3.700 suppressions d'emplois cette année et la remise à plat de certaines activités.

Il a par ailleurs remanié la direction et a définitivement tourné la page de l'ère Bob Diamond avec le départ, annoncé la semaine dernière, du patron de sa division de banque d'investissement, Rich Ricci.

La restructuration lancée par Barclays a entraîné des charges d'environ 500 millions de livres sur le premier trimestre qui ont fait chuter le bénéfice ajusté avant impôt de 25% à 1,786 milliard de livres. Des charges supplémentaires de 500 millions de livres doivent être enregistrées sur l'exercice.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés