Publicité
Publicité

Si appliqué, Bâle III aurait coûté 602 milliards aux banques en 2009

Le Comité de Bâle a publié jeudi le texte définitif de Bâle III, soit l'ensemble des nouvelles dispositions gouvernant les fonds propres des banques. Ceux-ci devront être triplés pour permettre de résister à d'éventuels nouveaux chocs financiers. Si elles avaient été appliquées en 2009, ces nouvelles normes auraient coûté 602 milliards d'euros aux banques.