interview

"Si Belfius peut participer à réduire la dette de la Belgique, j'en serai des plus heureux"

©Photo News

Alors qu'il prépare une introduction en Bourse de maximum 49% du capital de Belfius, Marc Raisière, le CEO, se veut rassurant sur l'ancrage belge de la banque et sa stratégie.

Marc Raisière, CEO de Belfius, prépare en ce moment la privatisation partielle de la banque. Il a en effet été chargé par le gouvernement de mettre un maximum de 49% du capital sur les marchés.  Pourquoi une telle opération alors que tous les voyants de la banque sont au vert?

"Pour plusieurs raisons", explique le banquier sur les ondes de Bel RTL. "La première: cela va permettre à notre gouvernement de réaliser une plus-value ou récupérer une partie de son investissement. Deuxième élément, il n'est pas sain pour un régulateur de rester à 100% propriétaire d'une entreprise active dans un secteur régulé. Trois, pour Belfius, cela va nous permettre une plus grande agilité en matière de gestion du capital et de la consolidation financière attendue."

L'homme rassure toutefois: non, Belfius ne se défera pas de son ancrage belge et maintiendra sa stratégie de banque pour tous les acteurs économiques belges: de Monsieur "Tout-le-monde" à la collectivité locale en passant par l'entreprise.  "Mais si Belfius peut participer à réduire la dette de la Belgique, j'en serai des plus heureux."

Outre Belfius, Marc Raisière a aussi été nommé par le gouvernement dans le comité de pilotage du plan d'investissements des autorités. "Notre objectif est de permettre au gouvernement de faire les meilleurs choix en matière d'investissement et d'être très productifs en matière d'économies: savoir ce qui va créer de l'emploi, quels investissements à court et à long terme. Il faudra attendre mai-juin pour avoir nos recommandations."

Quant au fait de savoir si on a "raté le coche" avec l'Euro 2020 par faute d'un dialogue, Marc Raisière souligne, à titre d'observateur, que quitte à devoir investir 300 millions d'euros, il préfère davantage voir cet argent dépensé à des projets de mobilité ou d'énergie plutôt qu'à un stade de football.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content