Publicité

SocGen mise à l'amende en Grande-Bretagne

Le gendarme boursier britannique a infligé une amende de 1,9 million d'euros à la Société Générale. La banque française a omis de déclarer 18,8 millions de transactions entre novembre 2007 et février 2010.

Le gendarme boursier britannique, la FSA vient d'infliger une amende de 1,575 millions de livres soit environ 1,9 million à Société Générale. L'autorité des marchés reproche à la banque française des manquements dans ses procédures de reporting durant plus de deux ans.

Selon la Financial Services Authority, la succursale londonienne de la SocGen a omis de livrer les informations requises sur près de 80% de ses transactions entre novembre 2007 et février 2010.

En principe, les banques ont 24 heures pour déclarer les transactions qu'elles effectuent, a souligné la FSA dans un communiqué. Les données transmises doivent permettre ensuite au gendarme des marchés de "détecter et d'enquêter sur d'éventuels délits d'initiés et autres manipulations de cours".

Au total, la banque dirigée par Frédéric Oudéa a omis de déclarer ou déclaré de manière erronée 18,8 millions de transactions, commettant ainsi une "infraction sévère au regard des règles" britannique, ajoute la FSA.

Barclays et Commerzbank déjà épinglées

C'est la sixième amende qu'elle inflige en un an pour ce type d'infraction à une banque opérant en Grande-Bretagne. La banque britannique Barclays a ainsi écopé d'une amende de 2,45 millions de livres pour les mêmes raisons. Commerzbank a quant à elle reçu une amende 595 000 livres en avril.

"Nous avons pleinement coopéré avec la FSA tout au long de leur enquête", a réagi la Société Générale dans un communiqué. "Nous avons pris toutes les mesures nécessaires afin de remplir nos obligations futures de reporting sur nos transactions auprès de la FSA".

 

 

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés