SocGen soupçonnée de fraude fiscale

L’affaire de fraude liée à ces "sociétés de liquidités" concernerait 35 entreprises et personnes et porte principalement sur la période 1999-2002. Atenor, qui était propriétaire de deux sociétés où une fraude aurait été détectée, est également citée dans le dossier. Mais elle plaide son innocence.

Le parquet de Turnhout poursuit la Société Générale pour une fraude fiscale à grande échelle, pour plus de 20 sociétés en Belgique. Le parquet a confirmé cette information à nos collègues du Tijd, précisant que le montant de la fraude s’élève à 89 millions d’euros. C’est le rôle de la banque française qui est mis en cause, en tant qu’intermédiaire, lors de la vente d’entreprises à des hommes d’affaires suédois qui n’ont jamais payé l’impôt des sociétés. L’affaire de fraude liée à ces "sociétés de liquidités" concernerait 35 entreprises et personnes et porte principalement sur la période 1999-2002. La banque se dit elle-même victime de fraude. Elle s’est d’ailleurs portée partie civile dans ce dossier. Atenor, qui était propriétaire de deux sociétés où une fraude aurait été détectée, est également citée dans le dossier. Mais elle plaide son innocence.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés