Société générale veut supprimer 2.000 postes

©Bloomberg

Selon le syndicat CFDT, la banque française envisage aussi de fermer 400 agences dans l'héxagone.

La Société générale a l'intention de supprimer 2.000 emplois dans sa banque de détail en France dans le cadre de la réorganisation de son réseau d'agences bancaires, a fait savoir mardi la CFDT. "Voici la nouvelle adaptation du réseau avec 2.000 suppressions de postes et 400 fermetures d'agences", révèle le syndicat dans un tract.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Figaro début octobre, le directeur général de Société générale Frédéric Oudéa avait évoqué "une diminution de l'ordre de 20% de notre maillage d'agences, à horizon de cinq ans", sans mentionner les pertes d'emplois induites.

"Comment est-il possible d'annoncer 400 fermetures d'agences et 2.000 suppressions de postes sans avoir, au préalable, mis en place un système informatique adapté aux nouvelles technologies, une nouvelle organisation du travail optimisée et des conditions de travail décentes pour tous."

Le groupe bancaire a fait savoir que "le nombre de suppressions de postes n'est pas confirmé et fait l'objet de discussions avec les partenaires sociaux". "Dans tous les cas, la pyramide des âges permettra de traiter, comme nous l'avons fait depuis 2010, les conséquences sociales sur les cinq prochaines années", a-t-il ajouté.

Société générale a prévu de présenter avant la fin de l'année un plan pour adapter son dispositif d'agences à la montée en puissance de la banque à distance et du numérique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés