Triodos Belgique veut continuer de stimuler l'"habitat durable"

©BELGAIMAGE

Résultats semestriels en hausse pour le groupe néerlandais Triodos dans un contexte de taux faibles et de coûts régulatoires croissants. En Belgique, la banque poursuit sa croissance notamment en matière de crédits habitation.

La banque durable Triodos continue sa progression en Belgique. Elle affiche pour le premier semestre une croissance tant de son portefeuille crédits que de ses dépôts.

 → L'encours de crédit s'établit à 1,79 milliard d'euros (+10%). Les crédits habitation affichent une augmentation de 6,4% pour atteindre désormais plus de 15% du portefeuille total des crédits de l'enseigne.

Cette dernière souligne ainsi la tarification avantageuse proposée afin de stimuler l'"habitat durable". "Plus d’un quart du volume des nouveaux crédits habitation octroyés durant le premier semestre 2019 concernaient des projets d’habitat groupé", ajoute Thomas Van Craen, directeur de la Banque Triodos Belgique.

→ Du côté des dépôts, le portefeuille s'élève à 2,03 milliards d'euros (+6,3%). Une hausse qui se tasse tout de même par rapport à celle enregistrée un an auparavant. "L’intérêt pour les placements durables grandit de manière incontestable. L’afflux de nouveaux capitaux, couplé à un climat boursier favorable, a permis, au niveau belge, une croissance de 24,8% des fonds d’investissement Triodos et de 21,9% de la gestion de patrimoine durable durant la première moitié de l’année", lit-on dans un communiqué. 

Enfin, en matière de gestion discrétionnaire de patrimoine (avec un seuil d'entrée limité), Triodos annonce aussi une progression des actifs confiés à la banque à près de 60 millions d'euros.

La pression des taux d'intérêt

1,15 miliards
euros
Triodos dispose désormais de 1,15 milliard d'euros de fonds propres (+3,5%).

Triodos Belgique fait partie du groupe néerlandais Triodos. Celui-ci fait état pour son exercice semestriel d'un résultat net de 18,7 millions d'euros (+1%). Il note toutefois une diminution des marges résultant de la faiblesse des taux d'intérêt, des coûts liés aux exigences régulatoires. Point positif: les commissions supplémentaires générées par la vente d'une participation dans la banque ougandaise Centenary.

Triodos dispose désormais de 1,15 milliard d'euros de fonds propres (+3,5%). Le groupe affiche également des ratios de solvabilité et liquidité supérieurs aux exigences.

Levées de fonds en vue

Pour l'avenir, Triodos affirme que le groupe pourra continuer à assumer son rôle de pionnier dans le "financement du changement". Néanmoins, il reconnaît la pression que représente la faiblesse des taux et la croissance régulatoire sur le rendement des fonds propres de la banque. La direction indique ainsi travailler sur une meilleure efficacité de la gestion des coûts, une préservation de la marge d'intérêt et une hausse des commissions.

De nouvelles levées de capitaux seront aussi opérées au second semestre afin de soutenir l'activité bancaire, mais aussi maintenir les ratios à des niveaux sains. 


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés