Un banquier privé pour prendre la tête de NewB

Thierry Smets, l'ancien CEO de Puilaetco, devrait prochainement prendre la direction de NewB. ©doc

La néobanque coopérative a choisi Thierry Smets pour succéder à Tom Olinger. Elle ouvrira ses premiers comptes, en phase de test, dès le mois prochain.

NewB aura bientôt un nouveau patron. Sous réserve de l'approbation des régulateurs et des coopérateurs, c'est Thierry Smets qui doit prendre prochainement les rênes de la néobanque coopérative.

Ce quinquagénaire n'est pas en néophyte dans le monde de la finance. Il a conduit la destinée de la banque privée Puilaetco pendant six années, après avoir officié au sein de KB Lux, Nagelmackers et la Générale de Banque.

Un banquier privé à la tête d'une banque commerciale qui veut donner une dimension éthique à la finance peut sembler une drôle d'idée, mais Thierry Smets est également un entrepreneur socialement engagé. Il est ainsi notamment administrateur des cliniques Saint-Jean à Bruxelles et à contribuer à la fondation de StarTalers, une plateforme qui soutient l'indépendance financière des femmes tout un apportant un impact social positif.

Si la Banque nationale se prononce favorablement à son égard, les quelque 116.000 coopérateurs devront encore approuver sa nomination le 21 novembre prochain.

Ouverture des premiers comptes

Un an après le lancement de sa campagne de levée de fonds qui, malgré un début poussif, a permis de récolter 35 millions d'euros, NewB va également ouvrir ses premiers comptes. Dès le mois prochain, les 35 membres du personnel ainsi que quelques dizaines de "happy few" pourront expérimenter les produits bancaires de la coopérative. D'autres coopérateurs pourront également ouvrir un compte avant la fin de l'année.

NewB ouvrira ses premiers comptes, en phase de test, dès le mois prochain pour ses collaborateurs ainsi que quelques "happy few".

"Nous nous y prenons progressivement. Nous ne pouvons pas le proposer à tout le monde en même temps car nous voulons garantir un bon service", explique Sigrid Gulix, porte-parole de NewB. "Les portes seront ouvertes pour tout le monde dès l'année prochaine."

Des portes virtuelles évidemment. NewB opérera sans agence, mais essentiellement via son application mobile et le web banking. La néobanque a opté pour la Visa Debit comme carte de paiement, soit une première en Belgique. Le lancement de celle-ci a cependant dû être reporté et les premières cartes ne seront livrées qu'au début de l'année prochaine. Les retraits aux distributeurs de billets seront quant à eux payants.

NewB propose déjà quelques produits d'assurances, notamment pour les voituresn les vélos et les habitations. La coopérative va étendre sa gamme avec des assurances vie des branches 21 et 23.

La néobanque a fait le choix de comptes épargne non réglementés, ce qui signifie qu'ils n'offriront pas d'intérêt sur le capital qui y est déposé.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés