Un troisième mandat pour Max Jadot à la tête de BNP Paribas Fortis

©BELGA

Max Jadot, CEO de BNP Paribas Fortis depuis 8 ans, va rempiler pour un 3e mandat à la tête de la première banque du pays.

Max Jadot, 61 ans, CEO de BNP Paribas Fortis depuis 2011, va rempiler pour un 3e mandat à la tête de la première banque du pays. Le point figure à l’ordre du jour de l’assemblée générale du 18 avril. Il ne fait aucun doute qu’il sera approuvé, la maison étant détenue à 99,9% par la banque française BNP Paribas. Autant dire que le suspense n’a plus cours aux AG de la filiale belge.

Max Jadot assumera-t-il un nouveau mandat exécutif complet, ou prendra-t-il la présidence du conseil d’administration que devrait laisser vacante Herman Daems, dont l’actuel mandat expire en 2020, année de ses 74 ans? L’hypothèse circule mais la banque ne souhaite pas commenter le sujet à ce stade.

L’AG d’avril renouvellera le mandat d’un autre membre du comité de direction: Didier Beauvois, le patron de la division banque d’entreprise. Deux autres renouvellements de mandat sont encore à l’ordre du jour: celui de Sophie Dutordoir, la patronne de la SNCB, et celui du Français Thierry Laborde, membre du comité de direction de BNP Paribas.

Titia Van Waeyenberge entre au conseil

Le conseil d’administration va également accueillir une nouvelle administratrice indépendante, en la personne de Titia Van Waeyenberge. Présidente du holding familial De Eik, celle-ci n’est autre que la fille de Piet Van Waeyenberge, qui fut administrateur du groupe Fortis à la grande époque, lorsque le bancassureur grandissait en solo et nourrissait en 2007-2008 l’ambition de racheter ABN Amro, en compagnie de Royal Bank of Scotland et de Santander.

Piet Van Waeyenberge fut de ceux qui, en interne, ont critiqué le maintien de ce grand projet alors que la crise des subprimes ravageait le secteur financier en 2008, poussant notamment la banque belge dans les cordes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect