Une alliance en discussion autour des distributeurs de billets

©Belgaimage

Une série de petites et moyennes banques cherchent à unir leurs forces en matière de distributeurs de billets. Une alliance qui pourrait alléger les coûts, à l’heure où de nouveaux investissements se profilent.

Bancontact/Mister Cash, Itsme ou B-Hive: les exemples de collaborations entre les banques belges ne manquent pas. Mais pour les distributeurs de billets, chacun continue à travailler dans son coin. GSN aux Pays-Bas ou Automatia en Finlande ont pourtant montré que s’allier sur ce segment du marché pouvait conduire à des économies.

Il y a déjà eu, en Belgique, des tentatives pour arriver à une approche commune. Ainsi, l’an dernier, le consultant Monitor Deloitte a remis, à la demande de Febelfin et de 11 banques, une étude comprenant cinq scénarios pour davantage de collaboration. Mais des désaccords entre les quatre grandes banques (Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC) sur le chemin à emprunter ont fait que l’étude est restée lettre morte.

Une série de petites et moyennes banques, dont Argenta, Crelan, Axa, Beobank et VDK, ont décidé récemment de faire une nouvelle tentative. "Nous avons convenu de réfléchir à des collaborations", indique une source. Le projet se trouve encore en phase de démarrage. Mais selon nos informations, Monitor Deloitte a déjà déposé une proposition pour étudier la viabilité d’une alliance partielle.

La porte est toutefois ouverte aux grandes banques, indiquent plusieurs sources. "Ce serait dans l’intérêt de l’entièreté du secteur. Aujourd’hui, chacun s’occupe de ses propres investissements. Cela manque de vision à long terme", estime un banquier.

Les récentes attaques contre des distributeurs de billets ne sont pas à l’origine de cette initiative. "Il s’agit d’une question de coûts, déclare un autre banquier. Les banques veulent limiter leurs dépenses, et cela peut les y aider."

D’autant que nombre de distributeurs en Belgique ont atteint un certain âge, et vont devoir être renouvelés. "C’est le moment d’entreprendre une démarche commune", entend-on. L’étude de Deloitte estimait en 2017 qu’une collaboration pouvait permettre d’épargner jusqu’à 60 millions d’euros.

• Les 11 banques impliquées dans cette étude ont dépensé en 2016, pour leurs quelque 8.800 distributeurs, soit la quasi-totalité du marché, 161 millions d’euros – ce qui représente 54 cents par transaction. Et l’on sait que les retraits diminuent: pour la première fois en 2016, les quatre grandes banques belges affichaient un nombre de retraits en recul.

60 millions €
Une étude de Monitor Deloitte réalisée en 2017 estimait qu’une collaboration sur les distributeurs de billets pouvait rapporter jusqu’à 60 millions d’euros d’économies.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n