Une nouvelle chief economist chez Belfius

Véronique Goossens ©doc

A peine rentrée dans la banque, Véronique Goossens remplacera en mars prochain Geert Gielens au poste d'économiste en chef de Belfius. Ce dernier reste dans la maison où il se chargera de la gestion des risques stratégiques.

Du changement chez Belfius. Moins de trois mois après être entrée en tant que ‘chief economist’ adjointe et ‘chief opinion leader’ de la banque, Véronique Goossens franchit quatre à quatre les marches menant au sommet de la tour Belfius. Le 1er mars prochain, l’ancien visage de la chaîne d’info Kanaal Z deviendra économiste en chef de l’établissement bancaire en remplacement de Geert Gielens. Après 20 ans de maison, ce dernier va lancer une division dédiée à la gestion des risques stratégiques et sera notamment la personne de contact de la BCE. Il occupait la fonction d’économiste en chef depuis 5 ans.

A 48 ans, Véronique Goossens est la première femme à occuper une telle fonction dans une grande banque du pays.

Autre particularité de cette nomination, l’ex-journaliste n’a pas étudié l’économie sur les bancs de l’université, ce qui "n’est pas nécessairement un handicap", selon la principale intéressée. Sa longue carrière dans la presse économique et financière lui a permis de fourbir ses armes en la matière . "Je pense avoir les compétences nécessaires et ces derniers mois j’ai pu approfondir mes connaissances en économie", avoue sans ambages Véronique Goossens.

Elle gardera par ailleurs son rôle de ‘chief opinion leader’, une fonction créée par Belfius lors de son engagement l’été dernier pour traiter de sujets économico-sociétaux sur lesquels la banque veut être plus présente.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés