BASF vend plus d'un milliard son activité "pigments"

©Bloomberg

Des rumeurs avaient circulé. La direction avait confirmé son intention de vendre son activité "pigment", c'est chose faite.

Aujourd'hui, il annonce céder sa division pigments au Japonais DIC. Montant de l'opération: 1,15 milliard d'euros.

Début de l'année, la direction de BASF avait déjà annoncé sa volonté de se défaire de cette activité. Une affirmation qui faisait suite à plusieurs rumeurs dans le marché.

Cette entité, située à Ludwigshafen en Allemagne, emploie 2.600 personnes. Pour 2018, elle affichait un chiffre d'affaires de "près d'un milliard d'euros" sur les 63 milliards du groupe.

La transaction devrait être finalisée au quatrième trimestre 2020.

"Le portefeuille de pigments de BASF est un complément stratégique important pour atteindre l'objectif d'un chiffre d'affaires de mille milliards de yens (8 milliards d'euros) en 2025, contre 800 milliards en 2018", a indiqué Kaoru Ino, patron de DIC.

Créé en 1908, le Japonais, fournisseur mondial d'encres d'impression, opère dans plus de 60 pays à travers le monde, employant près de 20.000 personnes.

BASF en eaux troubles

BASF a connu une année 2018 difficile, marquée par la sécheresse, le ralentissement chinois et la guerre commerciale. Début juillet, il ne faisait guère état d'amélioration que du contraire.

Le groupe lançait alors un avertissement sur ses résultats; le second en sept mois. Alors qu'il misait jusque là sur une croissance de 1% à 10% de son bénéfice avant intérêts et taxes (EBIT), BASF table désormais sur une baisse qui pourrait atteindre jusqu'à 30% par rapport aux chiffres de 2018.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect