Biocartis, la croissance en kits

©Kristof Vadino

Série (3/7) - Les small caps belges à haut potentiel.

Le producteur de kits de diagnostic moléculaire a fait son apparition sur la cote belge en avril 2015. Ses appareils sont traditionnellement installés dans les grands hôpitaux afin de détecter des cancers ou des maladies infectieuses avec un délai de réponse beaucoup plus rapide qui permet une meilleure prise en charge des malades. Une fois la machine installée, elle va procurer un flux relativement régulier de rentrées financières grâce aux kits de diagnostic qui seront vendus.

Le but pour les sociétés actives dans ce segment est donc d’augmenter rapidement la base installée afin d’augmenter les rentrées récurrentes ainsi que les différents types de diagnostics qui pourront être utilisés par l’appareil. Biocartis disposait d’une base installée de 970 appareils Idylla à la fin de l’année dernière, avec 350 nouveaux systèmes qui devraient s’ajouter dans le courant de 2019; tandis que les ventes de kits devraient progresser de 60 à 70%. Le groupe est en pleine phase de lancement commercial de ses produits en Europe et aux Etats-Unis.

Fiche technique
  • Nom: Biocartis
  • Consensus: 7 avis "acheter", 0 avis "conserver", 0 avis "vendre
  • Objectif de cours moyen: 7,12 euros
  • Capitalisation boursière: 569 millions d’euros
  • Performance sur 1 an: -18,4%
  • Performance sur 3 ans: +47,9%
  • Croissance moyenne bénéfice par action attendue 2019/2021 : négative

 

D’ici 2021, le consensus s’attend désormais à ce que le chiffre d’affaires quadruple par rapport au chiffre réalisé en 2018, avec une sortie du rouge qui pourrait intervenir d’ici deux ans. Après une année 2018 relativement difficile, le cours s’est stabilisé depuis le début 2019. L’ensemble des analystes boursiers donne une recommandation d’achat sur le titre avec un objectif médian qui permet de tabler sur un potentiel haussier d’environ 70%. Enfin, la couverture a eu tendance à s’internationaliser ces dernières années, avec des noms tels que Berenberg, Bryan Garnier, NIBC ou Kempen parmi les courtiers qui suivent le titre.

Stabilité financière

Biocartis est parvenu à faire des avancées importantes depuis le début 2019. Le groupe disposait déjà d’accords de collaboration avec Amgen, AstraZeneca ou Johnson & Johnson. Il vient récemment d’annoncer des accords avec les géants américains Bristol Myers Squibb et Kite (une division de Gilead) qui pourraient dégager de nouvelles rentrées financières d’ici quelques années. En outre, le groupe a également apaisé les inquiétudes sur sa stabilité financière en réalisant une importante émission d’obligations convertibles (150 millions d’euros). Cette somme devrait permettre au groupe de continuer à opérer dans l’attente d’une sortie du rouge d’ici 2021.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect