Solvay reste le champion belge des demandes de brevets

Solvay était déjà en tête du classement de l'OEB en 2018. © Jan de Meuleneir

Avec 306 demandes en 2019, le groupe chimique est à nouveau le plus grand déposant belge auprès de l’Office européen des brevets. La Wallonie reste loin derrière la Flandre et n'apparaît pas dans le top 10 belge.

Avec 306 demandes de brevets, Solvay est à nouveau le plus important déposant belge auprès de l’Office européen des brevets, d’après le baromètre "Patent Index 2019" de l’OEB publié ce jeudi. Le groupe chimique belge, habitué de cette première place, est suivi par le centre de microélectronique et de nanotechnologies IMEC, basé à Louvain (174 demandes), Umicore (89), la KUL (66), l’Université de Gand (67) et Agfa (56). Comme les années précédentes, les entreprises, universités et établissements de recherche wallons restent absents du classement des 10 premiers déposants belges.

62,9%
des demandes belges
Avec 1.554 demandes auprès de l'OEB, la Flandre représente 64,2% des dossiers introduits par la Belgique, contre 20,7% provenant de Wallonie et 15,1% de la région Bruxelles-Capitale.

En 2019, les demandes belges auprès de l’OEB ont progressé de 3,2%, atteignant le chiffre record de 2.423. Il s’agit de la deuxième année consécutive de croissance après un repli en 2017. La hausse des demandes de brevets en provenance de Belgique est supérieure à la moyenne de l’Europe des 28, fixée à 0,9%. Autre particularité de la Belgique par rapport aux autres pays: en incluant l'Institut flamand de biotechnologie (VIB), en huitième position, il y a deux universités et deux instituts de recherche dans le top 10 des plus grands déposants belges auprès de l’OEB. 

La Flandre, championne belge

Par régions, la Flandre domine le classement avec 1.554 demandes (+5,1%), soit une part de 64,2% (après 62,9% en 2018), suivie par la Wallonie (20,7% après 21,2%) et la région Bruxelles-Capitale (15,1% après 15,8%). En outre, la Flandre se classe onzième parmi les vingt plus grandes régions européennes d’origine des demandes de brevets auprès de l’OEB.

Relativement à la taille de la population, la Belgique arrive en huitième position des déposants en 2019.

Relativement à la taille de la population, la Belgique arrive en huitième position des déposants en 2019, avec 208 demandes de brevets par million d’habitants (contre 204 en 2018), dépassant Israël, le Japon, l’Irlande, la Corée du Sud et la France.  Dans l’ensemble, l’OEB a reçu 181.000 demandes de brevets en 2019, ce qui correspond à une hausse de 4% par rapport à 2018 et un nouveau plus haut historique. Environ 45% des demandes de brevets provenaient des 38 pays membres de l’OEB et 55% d’autres régions. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés