analyse

Solvay surprend grâce à un atout particulier

Pour le premier trimestre, Solvay a dégagé des résultats supérieurs aux attentes. ©REUTERS

C’est une qualité mise en avant par les analystes financiers pour expliquer pourquoi Solvay a réussi à dégager des résultats trimestriels supérieurs aux attentes: la résilience soutenue par un portefeuille diversifié.

C’est la surprise du jour dans cet environnement boursier rythmé par les "Covid warning" lancés par de nombreuses sociétés.

Le groupe chimique Solvay a dévoilé ce mercredi matin des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, ce qui a été salué par un gain de 5% de son action en cours de matinée.

Avec une contraction de 4%, son chiffre d’affaires s’est élevé à 2,47 milliards d’euros là où le consensus misait sur 2,37 milliards. Plus fort, l’ebitda sous-jacent est resté stable à 569 millions malgré un impact de 20 millions d’euros lié au Covid-19 en Chine alors que les analystes anticipaient une chute de 12%. La bonne performance des activités plus traditionnelles de Solvay ("chemicals") a permis de compenser le recul observé dans les deux autres pôles, "solutions" et "materials".

Portefeuille diversifié

"Au premier trimestre, Solvay a démontré sa capacité à réagir rapidement à la situation actuelle et atténuer la baisse des volumes avec des mesures de coûts appropriées."
Nathalie Debruyne
Analsyte chez Degroof Petercam

Mais, comme le souligne Stijn Demeester d'ING ("acheter"; 120 euros), toutes les divisions ont performé mieux que prévu. "Nous estimons que le résultat reflète la force du portefeuille diversifié de Solvay où les soins de santé et personnels, l'agroalimentaire, l'automobile et les secteurs militaires ont contribué à atténuer un marché pétrolier et gazier difficile." 

Cette résilience est également mise en avant par Wim Hoste de KBC Securties qui, malgré l’absence de catalyseur à court terme, maintient sa recommandation à "accumuler" avec un objectif de cours de 100 euros, la valorisation actuelle demeurant attrayante.

Chute attendue au 2e trimestre

Petit bémol toutefois. Le groupe a prévenu que ses résultats du deuxième trimestre seraient nettement inférieurs. À ce propos, Stijn Demeester signale que le marché compte actuellement sur une chute de 27% de l’Ebitda au 2e trimestre et sur un recul de 15% sur l’ensemble de l’année. "Bien que la visibilité soit très faible, on peut dire que le consensus reflète déjà la nouvelle réalité du Covid-19 et qu’il pourrait même être trop négatif."

-27
%
Le consensus des analystes financiers anticipe une chute de 27% de l'ebitda de Solvay au deuxième trimestre.

De son côté, Nathalie Debruyne de Degroof Petercam ("acheter"; 83 euros) prévoit pour le 2e trimestre une chute de plus de 20% de l’ebitda et ne s’attend pas à le voir revenir à son niveau de 2019 avant 2022. Elle aussi loue la résilience du groupe et sa valorisation qui présente une décote substantielle par rapport à ses concurrents.

"Au premier trimestre, Solvay a démontré sa capacité à réagir rapidement à la situation actuelle et atténuer la baisse des volumes avec des mesures de coûts appropriées. Nous pensons que ces actions vont continuer à absorber une partie du déclin des revenus."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés