BASF dépasse les attentes grâce à la reprise mondiale

Le géant de la chimie ne relève pas ses objectifs mais augmentera son dividende cette année.

Le numéro un mondial de la chimie, l'allemand BASF, a annoncé jeudi des résultats supérieurs aux attentes au deuxième trimestre, profitant à plein de la reprise de la demande sur ses marchés.

Le bénéfice net du groupe s'est établi à 1,18 milliard d'euros au deuxième trimestre contre 343 millions un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué. Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur 988 millions d'euros.

Les activités de chimie de base et les plastiques, qui avaient particulièrement souffert de la crise, ainsi que la chimie de spécialité, se sont très largement redressées, avec des taux de croissance du résultat Ebit à trois chiffres.

Les produits phytosanitaires sont en revanche à la baisse.

Le chiffre d'affaires aussi a dépassé les attentes, en croissance de 29,7% à 16,2 milliards, alors que les analystes en attendaient 15,2 milliards.

Mais contrairement à d'autres grands groupes allemands qui ont profité de la reprise au premier semestre, BASF n'a pas relevé ses objectifs annuels.

Le groupe vise toujours une croissance de ses ventes supérieure au marché, "un résultat opérationnel Ebit en nette hausse", après avoir atteint 3,6 milliards d'euros en 2009.

Le patron de BASF, cité dans le communiqué, a toutefois précisé que le groupe augmenterait son dividende cette année "conformément à sa politique en la matière".

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés