Des sacs solubles pour lutter contre la pollution des mers

©AFP

Des ingénieurs chiliens ont présenté une invention au potentiel écologique révolutionnaire: des sacs plastiques solubles dans l'eau. De quoi éviter la prolifération des déchets en mer.

Qui n'a jamais vu un sac plastique flotter dans l'eau d'une rivière ou d'une mer? Il faut dire que ces déchets mettent jusqu'à 500 ans pour se dégrader. Plus de temps qu'il n'en faut pour menacer l'écosystème sous-marin. Mais cela pourrait bien changer grâce à l'inventivité d'ingénieurs chiliens.

"Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement."
Roberto Astete
Directeur de SoluBag

Ces chercheurs ont présenté mardi à Santiago des sacs plastiques faits pour se dissoudre dans l'eau. Sous l'oeil des caméras, les ingénieurs de l'entreprise Solubag ont ainsi plongé dans un bocal ce sac de leur création, entièrement dissous quelques minutes plus tard. Roberto Astete, le directeur de l'entreprise, est allé jusqu'à boire l'eau après dissolution, pour prouver l'innocuité de son invention. "Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement", a-t-il assuré. Le calcaire remplace en fait le pétrole dans la formule chimique du plastique. Une fois celui-ci dissous, "il reste du carbone dans l'eau, ce qui n'a aucun effet sur le corps humain", garantit l'entrepreneur.

"C'est comme faire du pain, a-t-il ajouté. Pour faire du pain, il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine, c'est l'alcool polyvinylique [soluble dans l'eau] et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA [l'agence américaine chargée de la sécurité alimentaire et des médicaments], qui nous ont permis de fabriquer différents produits" en plastique avec ce matériel.

L'entreprise a pour l'instant développé deux sacs: l'un en plastique, soluble dans l'eau froide; l'autre en toile, plus résistant et uniquement soluble dans l'eau chaude. Le coût de leur fabrication est équivalent à celui des sacs plastiques actuels, garantit SoluBag, puisque le mode de fabrication est similaire. La marque espère commercialiser ses produits d'ici octobre au Chili. Début juin, ce pays a voté à une grande majorité l'interdiction pure et simple d'utiliser des sacs plastiques à partir de l'année prochaine. Une première en Amérique du Sud qui devrait favoriser l'essor d'alternatives écologiques.

Le plastique est-il vraiment inoffensif pour l'homme et l'environnement ? Roberto Astete n'a en tout cas pas hésité à boire son invention. ©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content