Florilège de résultats plutôt encourageants

De nombreux résultats trimestriels et/ou semestriels sont tombés ce matin en provenance d'Europe et d'Asie. A quelques rares exceptions près, ils ont constitué de bonnes surprises. Et ce, tous secteurs confondus.

PHARMA/CHIMIE : Bayer, mauvais élève
 

  • Le géant allemand Bayer a annoncé un résultat net semestriel largement en-dessous des attentes, handicapé par des contre-performances dans la pharmacie et les phytosanitaires. Le bénéfice net du groupe a régressé au deuxième trimestre de 1,3% à 525 millions d'euros, alors que les analystes interrogés par Dow Jones Newswires attendaient une hausse de 45%.


  • En revanche, le numéro un mondial de la chimie, son compatriote BASF a, lui, dépassé les attentes grâce à la reprise mondiale.  Le bénéfice net du groupe s'est établi à 1,18 milliard d'euros au deuxième trimestre contre 343 millions un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué. Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur 988 millions d'euros.


  • Quant à Merck KGaA, il a relevé une nouvelle fois jeudi sa prévision de résultat pour l'année, après un très bon deuxième trimestre tiré notamment par ses activités de chimie, et pour tenir compte du rachat de l'américain Millipore.


  • Dans l'hexagone, Sanofi-Aventis a enregistré au 2e trimestre un bénéfice net de 1,7 milliard d'euros, en hausse de 61,2%, et a confirmé jeudi, malgré l'approbation américaine d'un générique du Lovenox (anti-coagulant), son objectif de maintenir ses ventes et son bénéfice 2013 au moins au niveau de 2008.


  • Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a annoncé jeudi avoir enregistré un bénéfice net part du groupe de 4,884 milliards de dollars au premier semestre, en hausse de 26,8%, pour un chiffre d'affaires en augmentation de 7% à 16,754 milliards de dollars.


  • Pour conclure, le groupe chimique suisse en difficulté Clariant a confirmé son retour dans le vert au deuxième trimestre, mais table pour le reste de l'année sur une situation difficile en raison du ralentissement économique. Clariant, qui avait renoué avec les bénéfices au premier trimestre, a enregistré entre avril et juin un profit net de 25 millions de francs suisses (18,2 millions d'euros), contre une perte nette de 61 millions il y a un an.

 

TECH/ELECTRO : Nintendo, handicapé par ses ventes

  • Au Japon, le géant de l'électronique Sony a fait état jeudi d'un bénéfice net de 25,7 milliards de yens (223 millions d'euros) au terme du premier trimestre de son exercice 2010-2011, grâce à un regain des ventes (+3,8%) et à des réductions efficaces de frais fixes.


  • Quant à Panasonic, le groupe a annoncé jeudi un bénéfice net de 43,7 milliards de yens (380 millions d'euros) pour le premier trimestre de l'exercice 2010-2011 et a fortement relevé ses prévisions annuelles, voyant un gain net de 85 milliards.


  • L'éditeur de jeux vidéos Nintendo a, lui, fait état jeudi d'une perte nette de 25,2 milliards de yens (220 millions d'euros) pour le premier trimestre, victime d'une chute des ventes et d'une rentabilité malmenée, mais le groupe a maintenu ses prévisions annuelles alors que Sharp a fait état jeudi d'un profit net de 10,7 milliards de yens (93 millions d'euros) au premier trimestre de l'exercice 2010-2011, entre autres grâce aux solides ventes de TV LCD et téléphones mobiles au Japon.


  • Enfin, le groupe d'équipements et services informatiques Fujitsu a annoncé jeudi avoir dégagé un léger bénéfice net de 1,6 milliard de yens (14 M EUR) au premier trimestre 2010-2011, tirant profit de bonnes ventes de ses systèmes pour la télécommunication sans fil.


  • En France, le groupe de conseil et services informatiques Capgemini a relevé jeudi ses prévisions pour l'année 2010 après la publication d'un bénéfice net en hausse de 29,5% au premier semestre, à 101 millions d'euros, supérieur aux prévisions des analystes. Technicolor est revenu dans le vert au premier semestre et le groupe de matériel électrique Legrand a à nouveau relevé jeudi son objectif de rentabilité pour 2010, après des résultats semestriels en hausse, soutenus par la croissance de l'activité dans les pays émergents et le lancement de nouveaux produits.


  • En Suisse, le fabricant d'équipements informatiques Logitech a relevé ses prévisions de croissance pour l'ensemble de l'exercice décalé 2010/2011, après avoir enregistré un solide premier trimestre.
  • Jeudi après-midi, l'équipementier télécoms américain Motorola a publié un bénéfice sextuplé en un an, à 162 millions de dollars, supérieur aux attentes tout comme le chiffre d'affaires, confirmant son redressement à l'approche de la scission prévue l'an prochain.
    Le bénéfice a été embelli par une victoire judiciaire ayant rapporté 228 millions de dollars à la division des téléphones mobiles, qui grâce à cela s'est hissée dans le vert. Pour le trimestre qui vient de commencer, Motorola table sur un bénéfice courant par action de 10 à 12 cents, alors que les analystes s'attendaient jusqu'à présent à 10 cents.


MATIERES PREMIERES : Statoil déçoit

  • Le groupe pétrolier britannique Shell a annoncé jeudi une hausse de 15% de son bénéfice net part du groupe au deuxième trimestre, aidée par une hausse de 5% de sa production, et appelé à la poursuite de l'exploration en eaux profondes malgré la marée noire du golfe du Mexique.

  • L'hispano-argentin Repsol a vu son bénéfice net fortement progresser au deuxième trimestre, de 49,8% à 650 millions d'euros, tandis que sur l'ensemble du semestre la hausse du bénéfice reste forte (+38,9% à 1,338 milliard).

  • En France, Eramet a renoué avec les bénéfices au premier semestre, soutenu par la demande en manganèse et en nickel, mais craint un second semestre volatil. Le résultat net sur les six premiers mois de l'année s'élève à 175 millions d'euros, contre une perte de 213 millions d'euros un an auparavant.

  • En revanche, la pétrolière norvégienne Statoil a annoncé jeudi un bénéfice en très forte hausse au deuxième trimestre grâce au rebond du prix du baril et à une comparaison favorable par rapport à l'an dernier, mais les résultats sont inférieurs aux attentes.
  • Enfin l'Américain ExxonMobil a publié un bénéfice net quasi doublé sur un an au deuxième trimestre, à 7,56 milliards de dollars (+91%), grâce à un chiffre d'affaires tiré par de meilleures marges de raffinage. Par action, il revient à 1,60 dollar, alors que les analystes tablaient sur 1,47 dollar en moyenne. Le chiffre d'affaires a progressé de 24% à 92,49 milliards de dollars, inférieur, lui, aux prévisions (98,49 milliards).

 

TELECOMS : des résultats mitigés

  • France Télécom a annoncé jeudi avoir réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 22,14 milliards d'euros, en baisse de 1,2%, mais un bénéfice net en hausse de 45,4%, à 3,72 milliards, une forte augmentation essentiellement liée à la cession d'actifs au Royaume-Uni.

  • BT a enregistré une hausse de 38% de son bénéfice avant impôt au premier trimestre, à 375 millions de livres (450 M EUR) mais une baisse de 4% de son chiffre d'affaires dans le même temps, à 5,006 milliards de livres alors que son compatriote, le groupe de télévision par satellite BSKyB, a annoncé jeudi un bénéfice multiplié par plus de trois sur l'année achevée le 30 juin, à 878 millions de livres (1,05 md d'euros) et s'être approché encore un peu plus des 10 millions de clients, avec 9,86 millions en fin d'année.

  • L'espagnol Telefonica a publié jeudi un bénéfice net pour le deuxième trimestre de 2,12 milliards d'euros, en hausse de 15,9% sur un an, dépassant les attentes du marché. Le consensus de neuf analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablait sur un bénéfice de 1,915 milliard.

  • Enfin, le groupe de télécommunications et services internet japonais Softbank a annoncé jeudi un recul de 29% sur un an de son bénéfice net pour le premier trimestre de 2010-2011, à 19,4 milliards de yens (165 millions EUR), mais ses profits d'exploitation ont bondi de 44,6%.

 

AUTOMOBILE : lourde perte pour Rolls-Royce

  • Le numéro un européen de l'automobile, l'allemand Volkswagen, a dépassé les attentes au deuxième trimestre profitant à plein de ventes dynamiques sur ses principaux marchés, selon des chiffres publiés jeudi. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 1,25 milliard d'euros, contre 283 millions un an plus tôt. Il a ainsi surpassé les attentes des analystes qui tablaient sur un résultat de 733 millions d'euros.
  • Le motoriste britannique Rolls-Royce a annoncé jeudi avoir subi une perte nette part du groupe de 334 millions de livres (400,8 M EUR) au premier semestre, après un bénéfice de 1,859 milliard de livres, avec fin juin un carnet de commandes de 58,4 milliards de livres.

  • Quant au constructeur automobile sud-coréen Hyundai Motor, il a annoncé jeudi un bond de 71% de son bénéfice net au deusième trimestre dopé par les exportations et de bonnes ventes aux Etats-Unis et en Chine.

  • Le constructeur allemand MAN, fabricant de turbines industrielles et de camions, a annoncé jeudi une forte hausse de ses résultats et de ses entrées de commandes, tirés surtout par le marché des poids-lourds. Au deuxième trimestre, MAN a quasiment multiplié son bénéfice net par six, à 124 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 3,6 milliards (+16%).

 

INDUSTRIE : retour de la croissance

  • Le conglomérat industriel japonais Toshiba a annoncé jeudi être repassé dans le vert au premier trimestre 2010-2011, notamment grâce aux excellentes ventes de ses mémoires Flash dans l'électronique.

  • Siemens a également renoué au troisième trimestre avec la croissance du chiffre d'affaires et des entrées de commandes, témoignant de la reprise sur ses marchés et grâce au déclin de l'euro, selon des chiffres publiés jeudi.
  • Colgate Palmolive a vu son bénéfice net progresser de 7% au deuxième trimestre, davantage qu'attendu, notamment grâce à une hausse des ventes, mais pâtit de la situation au Venezuela. Le bénéfice net est ressorti à 603 millions de dollars. Par action, cela représente 1,17 dollar alors que les analystes en attendaient 1,16. Le chiffre d'affaires du fabricant américain de produits d'hygiène a progressé de 2% à 3,814 milliards de dollars. Mais il est inférieur, lui, aux attentes de Wall Street qui tablait sur 3,94 milliards de dollars. Les ventes ont pâti d'un effet de change négatif.
  • Le groupe français de matériaux de construction et de distribution Saint-Gobain a réalisé au premier semestre un bénéfice net de 501 millions d'euros, quatre foisi plus élevé (+291,4%) qu'au 1er semestre 2009. Le chiffre d'affaires atteint 19,529 milliards d'euros, en hausse de 4,3% par rapport au premier semestre 2009.


LOGISTIQUE/DEFENSE

  • Le concepteur français de logiciels Dassault Systèmes (DS) a revu jeudi à la hausse ses objectifs pour 2010, après avoir publié des résultats en forte progression au deuxième trimestre. Au deuxième trimestre, le résultat net part du groupe (normes comptables IFRS) a presque doublé à 48,6 millions d'euros, contre 25,6 millions un an plus tôt.

  • Le britannique BAE Systems a, lui, annoncé un bénéfice net part du groupe de 618 millions de livres (742 millions d'euros) au premier semestre, après une perte de 82 millions, et il a dit espérer enregistrer de la croissance cette année.

 

BANQUE

  • Le premier groupe bancaire espagnol Santander a réalisé au premier semestre un bénéfice net de 4,445 milliards d'euros, en recul de 1,6% sur un an, avec une baisse plus forte au deuxième trimestre où le bénéfice glisse de près de 8% à 2,23 milliards.

 

PUB/MEDIA : Publicis relève ses objectifs

  • Le troisième groupe publicitaire mondial, le français Publicis, a publié jeudi des résultats semestriels meilleurs que prévu qui confirment l'embellie du secteur : son bénéfice net a bondi de 27,5%, conduisant le groupe à relever ses prévisions pour 2010.
  • Le groupe anglo-canadien d'information financière et professionnelle Thomson Reuters a publié jeudi un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels en repli, mais prédit le retour à la croissance avec l'entrée en vigueur de contrats prometteurs. Le bénéfice net s'affiche en baisse de 8% sur un an pour le deuxième trimestre, à 290 millions de dollars. Le chiffre d'affaires s'est érodé de 2%, à 3,216 milliards de dollars, mais le groupe a indiqué qu'il prévoyait de revenir à la croissance sur la période juillet-septembre, une fois que les contrats signés déboucheront sur des versements.


CONSOMMATION/AGRO

  • Le groupe de distribution Casino a annoncé jeudi un bénéfice semestriel en baisse, malgré une hausse des ventes, mais se dit confiant tant en France où il veut gagner des parts de marché qu'à l'international où il anticipe une "croissance élevée" au-delà de 2010.

  • Bonduelle a publié jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 2,3% pour l'exercice 2009-2010 (clos fin juin), mais en retrait de 2% à périmètre et taux de change constants en raison d'une consommation fragile et d'une "absence de reprise en Europe."
  • Enfin, la société française de restauration Groupe Flo a enregistré au premier semestre 2010 un bénéfice net de 4,5 millions d'euros, presque le triple de celui de la même période en 2009, grâce à une progression soutenue du chiffre d'affaires et à la politique de réduction des coûts. Groupe Flo (200 restaurants), détenu à quelque 36% par la CNP d'Albert Frère, a vu son bénéfice net revenir au niveau du premier semestre 2008, où s'étaient fait sentir les premiers effets de la baisse de la consommation et de la crise économique.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés