L'action BASF sanctionnée après un profit warning

©BELGA

Le titre BASF a ouvert en recul de plus de 5% à l'ouverture des marchés, entraînant les titres du secteur dans sa chute. Le géant chimique allemand a en effet annoncé une baisse de ses prévisions annuelles. Il pointe une faiblesse des marchés automobiles et du secteur agricole en Amérique du Nord.

BASF a abaissé lundi ses prévisions de résultats pour 2019 à la suite d'un deuxième trimestre "considérablement" inférieur aux attentes. Le cours de l'action reculait de plus de 5% à l'ouverture des marchés ce mardi matin entraînant dans sa chute les autres groupes du secteur: Solvay perdait plus de 4% à l'ouverture, Covestro plus de 5% et Lanxess 4%.   

Le groupe chimique de Ludwigshafen s'attend donc à une baisse de son bénéfice avant intérêts et taxes (Ebit), hors exceptionnels, pouvant atteindre 30% par rapport à 2018. Il misait auparavant sur une croissance de 1% à 10%.

Dans un communiqué, la direction du groupe pointe une production industrielle mondiale en recul de 6% au premier semestre, avec un impact deux fois plus important en Chine, gros acteur de l'industrie automobile. BASF a aussi dû faire face aux intempéries ayant affecté le secteur agricole aux États-Unis. Cette situation a provoqué la baisse de la demande de produits phytopharmaceutiques.

"Tout le monde s'attendait à un profit warning, mais pas de cette ampleur", indique un analyste. D'autres s'attendent à une perte encore plus importante que prévue, compte tenu des activités chinoises. JP Morgan a réduit sa note à neutre

D'autres groupes chimiques aussi

Ils sont plusieurs acteurs de la chimie, dont l'Allemand Fuchs Petrolub SE et l'Américain H.B., a avoir lancé des avertissements sur résultats à cause de la faiblesse économique. Le secteur fait face à une demande réduite dans des pans de l'économie telles que les industries, l'automobile, l'agriculture, voire même l'électronique.

Le CEO de BASF, Martin Brudermueller, a certes cherché à renforcer le groupe. Il a simplifié sa structure, mis en place un programme de réduction des coûts et s'est recentré sur les produits à forte marge.

Outre la révision de ses perspectives de résultats, BASF a confirmé la suppression de 6.000 emplois d'ici 2021.

Le groupe BASF publiera ses résultats semestriels le 25 juillet.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n