Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Le groupe chimique allemand BASF tremble pour le gaz russe

L'Allemagne est l'un des plus gros importateurs de gaz russe. L'industrie consomme 30% du gaz brûlé en Allemagne. Dans le sud-ouest du pays, à Ludwigshafen, les turbines de BASF tournent encore à plein régime. Le géant de la chimie au modèle économique basé sur le gaz bon marché importé à bas prix de Sibérie est entré en eaux troubles après un exercice record l'an passé.