Les bénéfices de BASF s'envolent

Le président de BASF, Juergen Hambrecht

Le numéro un mondial de la chimie voit ses profits multipliés par plus de cinq au troisième timestre, à la faveur d'une amélioration de la demande dans tous ses secteurs d'activité.

Le numéro un mondial de la chimie, l'allemand BASF a multiplié son bénéfice net par plus de cinq au troisième trimestre, à 1,25 milliard d'euros, à la faveur d'une amélioration des affaires dans quasiment toutes ses divisions, selon des chiffres publiés jeudi.

BASF, spécialiste des produits chimiques pour industriels et de l'agrochimie, a également renouvelé ses prévisions pour l'année 2010, d'un chiffre d'affaires de 63 milliards d'euros (+26% par rapport à 2009) et d'un bénéfice d'exploitation Ebit avant exceptionnels de plus de 8 milliards (contre 4,8 milliards).

Le groupe avait émis ces prévisions, nettement relevées par rapport aux précédentes, la semaine dernière à l'occasion de la publication anticipée de ses principaux résultats du troisième trimestre. Seuls le bénéfice net et les résultats des divisions manquaient encore au tableau.
Le chiffre d'affaires de BASF a grimpé de 23% à 15,8 milliards d'euros entre juillet et septembre, et l'Ebit avant exceptionnels de 77% à 2,2 milliard d'euros.

A la faveur de la reprise sur ses marchés, toutes les divisions du groupe ont augmenté de manière substantielle chiffre d'affaires et Ebit, à l'exception du segment énergie (pétrole et gaz), qui a pâti de restrictions de production en Lybie.

Dans la chimie, BASF a fait face à des engorgements de ses capacités de production sur certains produits pendant le trimestre, du fait d'une demande très soutenue. La division plastiques, qui fournit notamment l'industrie automobile et le BTP, n'a quant à elle pas connu le creux des mois d'été qui survient habituellement au troisième trimestre, explique BASF dans un communiqué.
BASF

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés