Les OGM amputent les résultats de Bayer

Le groupe chimique a dû passer des provisions de 436 millions d'euros pour des risques juridiques, concernant notamment un riz génétiquement modifié.

Le groupe de chimie et pharmacie allemand Bayer a dû passer au troisième trimestre des provisions de 436 millions d'euros pour des risques juridiques, concernant notamment un riz génétiquement modifié, amputant le bénéfice net malgré une activité globalement positive.

Le bénéfice net a atteint 280 millions d'euros (+12,4%), là où les analystes interrogés par Dow Jones Newswire en attendaient 484 millions.

Le chiffre d'affaires a en revanche fait mieux qu'escompté, ressortant en nette hausse de 16,1% à 8,58 milliards d'euros.
L'inventeur de l'aspirine a dû passer une provision de 436 millions d'euros pour des risques juridiques aux Etats-Unis. Près de 90% de cette somme doit être consacrée à trouver des accords à l'amiable dans des procédures contre son riz OGM LL Rice.

Le reste doit couvrir ses frais d'avocats dans des affaires concernant la pilule contraceptive Yaz/Jasmine, que des milliers d'Américaines accusent d'augmenter les risques de thrombose.
Hors effet de ces provisions, le groupe a présenté des résultats flatteurs, tirés principalement par la chimie, avec un chiffre d'affaires en hausse de 30% et un bénéfice opérationnel Ebit multiplié par trois à 260 millions d'euros sur ce seul segment.

La pharmacie fait un peu moins bien avec une croissance du chiffre d'affaires de 8,5% et surtout un recul du bénéfice d'exploitation avant exceptionnels de 3,2% à 762 millions d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés