PPG envisage de renoncer à Akzo Nobel

©Smeets, kick/Hollandse Hoogte

PPG Industries a fait savoir mercredi qu'il pourrait renoncer à racheter son homologue néerlandais Akzo Nobel, lequel a rejeté trois propositions du fabricant de peintures américain.

Trois refus et puis s'en va? Le spécialiste américain de la peinture PPG considère à présent sérieusement l'option de renoncer tout simplement à l'acquisition du numéro un mondial du secteur, Akzo Nobel.

Pourtant, PPG jouit du soutien d'actionnaires importants d'Akzo Nobel. Mais le groupe américain est aussi confronté à l'opposition de ses dirigeants, d'hommes politiques néerlandais et d'une bonne partie du personnel.

"PPG reste disposé à rencontre Akzo Nobel pour engager un dialogue constructif. (...) Mais sans engagement sérieux, PPG verra s'il doit ou pas poursuivre une offre sur Akzo Nobel".
Le communiqué de PPG

Si PPG dépose ses documents d'OPA auprès de l'autorité néerlandaise des marchés financiers d'ici la date limite du 1er juin, il aura encore une toute dernière possibilité de revenir en arrière sans autre coût. S'il n'a pas effectué cette démarche dans les temps, il devra attendre six mois au moins avant, éventuellement, de tenter une nouvelle offre.

"PPG reste disposé à rencontre Akzo Nobel pour engager un dialogue constructif", explique le groupe américain dans un communiqué. "Mais sans engagement sérieux, PPG verra s'il doit ou pas poursuivre une offre sur Akzo Nobel".

L'action Akzo Nobel a fini en baisse de 1,6% à 75,77 euros en Bourse d'Amsterdam , bien en deçà de la dernière proposition de PPG  qui est de 94,39 euros par action, valorisant la firme néerlandaise 25,6 milliards d'euros, passif inclus.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés