Publicité

OPA sur Recticel: le marché a déjà choisi son camp

Pour Greiner, son offre sur Recticel constitue la meilleure proposition disponible. ©SISKA VANDECASTEELE

Malgré la décision de Recticel de vendre ses mousses techniques à un groupe américain, Greiner persiste et signe. A la reprise de cotation, le titre bondissait de 13%.

Greiner avait cinq jours pour réagir à la décision de Recticel de vendre sa division de mousses techniques à Carpenter, une manœuvre mise en place par le spécialiste belge des mousses de polyuréthane pour contrer les visées du groupe autrichien.

Greiner n’aura pas utilisé ce délai jusqu’au bout. Il persiste et signe, et a annoncé, ce mercredi matin, son intention de poursuivre son OPA sur Recticel au prix inchangé de 13,5 euros par action. La cotation qui était suspendue depuis le début de la semaine a repris dans la foulée avec un bond de 7,65% à 15,76 euros à la clôture.

"Meilleure proposition"

Dans un communiqué, Greiner s’interroge sur le bien-fondé stratégique et la faisabilité de la cession envisagée et estime que les conditions financières de son OPA, soit 13,5 euros par action, constituent toujours la meilleure proposition disponible pour les actionnaires de Recticel.

Le groupe autrichien qui souligne que Recticel n’a pas communiqué au sujet de l’impact de cette cession sur le reste de ses activités et sur l’emploi estime, en outre, que la valorisation qui sous-tend l’offre conditionnelle remise par Carpenter conforte, à ses yeux, son OPA.

Dividende spécial

"Sans compter que le dividende spécial proposé entraînera également des conséquences fiscales négatives pour les actionnaires."
Greiner

Mais avec la proposition de Carpenter, le produit de cession final pour Recticel et ses actionnaires est susceptible d'être sensiblement inférieur, affirme-t-il, et cela en raison de frais additionnels, entre autres. Sans compter que le dividende spécial proposé entraînera également des conséquences fiscales négatives.

L’offrant pointe encore deux éléments. Recticel n’a pas fourni de mise à jour sur le processus de vente de la division literie. Et il n’a pas, non plus, fourni de détails sur la question de savoir si l’acquéreur a déjà obtenu un financement ferme pour la transaction.

Greiner invite, enfin, les actionnaires de Recticel à voter contre cette mesure de défense qui doit être entérinée lors d’une assemblée extraordinaire prévue début décembre.

Le marché a déjà choisi son camp

Greiner campe donc sur ses positions. Pour lui, son offre à 13,5 euros l'action reste la meilleure option possible pour les actionnaires de Recticel, la vente de la division des mousses flexibles à Carpenter présentant plusieurs inconnues et des charges financières diverses.

Il sera toutefois difficile de convaincre les investisseurs d’apporter leurs titres à l’offre qui débute ce jeudi alors que mercredi, après deux jours de suspension de cotation, le titre Recticel a bondi de 7,65% à 15,76 euros. On dirait qu’entre l’OPA hostile de Greiner et la contre-attaque du groupe belge, le marché a déjà choisi son camp.

Mais la cession de ce joyau de Recticel devra passer par le crible d’une assemblée extraordinaire, en décembre prochain, avec un vote favorable de 50% plus une action pour être avalisée. Fort du bloc de 27% que Greiner devrait recevoir de Bois Sauvage, il aura une belle longueur d’avance, le reste de l’actionnariat étant fort morcelé.

Wim Hoste de KBC Securities ("accumuler" ; 18 euros) estime, de son côté, qu’il existe une chance "décente" que la transaction soit approuvée. Plus globalement, à ses yeux, il y a davantage de valeur à tirer pour les actionnaires dans le scénario proposé par Recticel.

Le groupe autrichien pourrait, toutefois, ne pas en rester là. Dans le prospectus de l’OPA, il est mentionné que le prix peut être majoré à n’importe quel moment pendant l’offre. "Nous n'excluons pas que Greiner utilise cette option s'il constate que le niveau d'acceptation de l’OPA est décevant (ce à quoi nous nous attendons)."

Mais Greiner en a est-il les moyens?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés