Recticel désinvestit dans l'automobile

Olivier Chapelle, CEO de Recticel. ©Photo News

Via une transaction en deux volets, la participation de Recticel dans la coentreprise Proseat va passer de 51% à 25%. Et elle pourrait ensuite être totalement cédée.

Recticel va sortir, en partie, de ses activités automobiles en vendant sa participation dans sa coentreprise Proseat en deux étapes. Cette société fournit aux constructeurs automobiles des coussins de siège en mousse moulée ainsi que des appuie-tête et des accoudoirs en polyuréthane. Elle compte 2.100 collaborateurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 291 millions d’euros en 2017.

Dans un premier temps, Recticel va acquérir les 49% de Proseat encore aux mains de son partenaire canadien Woodbridge Foam Corporation. Il vendra ensuite 75% des parts de Proseat à la société cotée japonaise Sekisui Plastics.

L'accord entre Recticel et Sekisui comporte une option d'achat permettant au Japonais d'exercer à partir de 2019 son droit d'acquisition des 25 % restants des parts de Recticel dans Proseat  ainsi qu'une option de vente permettant au groupe belge de céder à partir de 2022 ses 25 % restants dans Proseat à son partenaire. Et ceci à des formules de calcul de prix convenues à l'avance.

Les détails financiers de cette double opération n’ont pas été divulgués. Recticel précise seulement que la valeur de Proseat a été fixée à 8,4 fois l’Ebitda moyen (2016 à 2018) et que cette transaction n’aura aucun effet substantiel sur ses comptes de résultat.

"Nous sommes satisfaits de l'ensemble de la transaction, qui permet à Recticel de franchir une étape importante dans sa stratégie et de se recentrer sur ses activités clés" a indiqué Olivier Chapelle, le CEO de Recticel dans un communiqué.

Les deux transactions devraient être clôturées dans le courant du premier trimestre 2019. Elles sont soumises aux conditions de clôture habituelles, y compris les approbations réglementaires.

Rappelons que le segment automobile de Recticel comprend également une division "intérieur" qui produit notamment des panneaux pour portières. Elle représente 53% du chiffre d'affaire de cette division. Le groupe chimique a annoncé, depuis quelque temps déjà, son intention de sortir de l'automobile.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés