Publicité

Recticel en mode défensif face à l'OPA de Greiner

Le groupe autrichien Greiner propose 13,5 euros par action Recticel. ©SISKA VANDECASTEELE

Recticel a drastiquement relevé ses prévisions annuelles alors qu'il est la cible d'une OPA qui apparaît de plus en plus comme hostile.

Et voici le premier volet du parapluie anti-missiles que Recticel va fort probablement déployer pour se mettre à l’abri de l’offensive menée par Greiner qui s’est installé dans les chaussures de Bois Sauvage comme principal actionnaire. Sans concertation avec le conseil d’administration ou le comité de direction du spécialiste des mousses de polyuréthane.

Recticel va rencontrer Greiner

Dans un second communiqué de presse publié deux heures après le premier, Recticel signale que son conseil d'administration a accepté de rencontrer Greiner le lundi 24 mai à Bruxelles. Le but de cette réunion est d'obtenir des éclaircissements sur l'offre publique d'achat conditionnelle annoncée par le groupe autrichien, précise Recticel.

Le conseil d'administration compte donner son avis sur l'opération envisagée à l'issue de cette rencontre.

Ce mercredi à l’aube, Recticel a dégainé un communiqué de presse surprise dans lequel il a largement revu à la hausse ses prévisions de résultats pour l’ensemble de l’exercice en cours. De quoi doper le cours de bourse et rendre le prix de l’OPA envisagée par Greiner plus insuffisant encore que le juge certains analystes financiers ou encore plusieurs petits investisseurs qui se sont adressés au cabinet Deminor pour examiner le dossier.

FoamPartner

Le groupe signale que ses ventes depuis le début de l’année et jusque fin avril ont grimpé de 42% à 366,5 millions d’euros. Le mois d’avril intègre pour la première fois les ventes de FoamPartner, un spécialiste des mousses techniques à forte valeur ajoutée acquis fin 2020 pour 270 millions de francs suisses. Recticel ajoute que les marges bénéficiaires sont au-dessus des attentes dans toutes ses divisions.

"La tendance positive des ventes observée au cours du premier trimestre se poursuit et notre carnet de commandes reste solide", souligne Olivier Chapelle, le CEO. Petit bémol : le prix des matières premières continue de s'envoler et atteint des niveaux records mais le groupe assure qu’il peut compenser cette situation en augmentant ses tarifs

"La tendance positive des ventes observée au cours du premier trimestre se poursuit et notre carnet de commandes reste solide."
Olivier Chapelle
CEO de Recticel

Ebitda doublé

C’est dans ce contexte que Recticel a donc décidé de relever ses prévisions annuelles. Lors de la publication de ses chiffres du premier trimestre, il disait tabler sur une croissance de 30% de son ebitda ajusté (58,8 millions en 2020, en baisse de 17%), hors contribution des rachats de FoamPartner et de Gor-Stal. Aujourd’hui, il anticipe un ebitda compris entre 123 et 133 millions d’euros pour l’exercice en cours, soit le double, en intégrant sur neuf mois la contribution de FoamPartner.

En incluant cette dernière et Gor-Stal sur 12 mois, la fourchette se situerait entre 133 et 143 millions d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés