Recticel rejette l'offre de Kingspan mais...

©BELGA

Le conseil d'administration de Recticel a repoussé l'offre de Kingspan sur ses deux divisions mais se dit ouvert à considérer une OPA. Recticel a rejeté plus tôt dans l'année une offre à 10 euros par action.

Finalement, ce sera non. Disons plutôt, "non, mais…".

Le conseil d’administration de Recticel a en effet rejeté à l’unanimité l’offre non-sollicitée par Kingspan sur ses divisions isolation et mousses souples. Mais il laisse la porte ouverte à une éventuelle offre publique sur l’ensemble de la société

Plusieurs raisons sont invoquées pour justifier ce refus.

D’abord, cette vente n’est pas conforme à la stratégie de Recticel. Avec cette offre, le groupe subsisterait comme une entité cotée dont l’activité serait fortement réduite et uniquement concentrée sur la literie et l’automobile. Le conseil est d’avis que cette proposition est peu attrayante pour ses actionnaires et son personnel pour diverses raisons.

Deux, le conseil estime qu’elle entraînerait des risques légaux et aurait des conséquences fiscales négatives importantes en cas de distribution du capital.

Trois, la rétrocession des mousses souples à Greiner soulève un certain nombre de problèmes qui n’ont pas été "adressés de manières satisfaisante".

OPA rejetée

Enfin, ça coince aussi au niveau du prix de 700 millions d’euros. Recticel estime qu’il sous-estime considérablement la valeur autonome des deux divisions et qu’il ne prend pas en compte un certain nombre d’éléments comme notamment les synergies importantes résultant de la combinaison des divisions isolation et mousses souples avec respectivement Kingspan et Greiner et l’apport par Recticel d’une usine ultramoderne d’Isolation démarrée en Finlande.

On apprend dans le communiqué de Recticel que Kingspan lui a proposé "plus tôt dans l’année" une acquisition via une OPA au prix de 10 euros l'action, une offre qui a été rejetée.

En date du 23 avril , le groupe irlandais lui a demandé d’explorer à nouveau cette éventualité. Le conseil d’administration se dit "ouvert à considérer et à engager des pourparlers avec Kingspan en vue d’une éventuelle acquisition par Kingspan".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect