Publicité
Publicité

Rhodia largement dans le vert avant son absorption par Solvay

Le chimiste français, sur le point d'être absorbé par Solvay, continue de bénéficier d'une poussée de la demande, en particulier dans les pays émergents où il est très présent. Son chifre d'affaires progrese de 22 % au 2e trimestre tandis que l'excédent brut d'exploitation (EBITDA) atteint un niveau "historique" de 297 millions d'euros. Rhodia maintient son objectif d'un EBITDA récurrent supérieur au milliard d'euros pour 2011.