Solvay et Solvac lancent leur augmentation de capital

©REUTERS

Solvay lance demain son augmentation de capital avec droit de préférence. Quatre droits de préférence donnent droit à une action nouvelle au prix de 70,83 euros par action nouvelle ce qui représente une décote de 33% par rapport au cours de mercredi soir.

Solvay lance son augmentation de capital avec droits de préférence de 1,5 milliard d’euros, pour compléter le financement de l'acquisition prévue de la société américaine Cytec, dont la clôture devrait avoir lieu le 9 décembre 2015. La période de souscription se tient du 4 décembre au 15 décembre inclus.

L’augmentation de capital implique une offre de 21.175.283 actions nouvelles à un prix de souscription de 70,83 euros par action nouvelle, avec droit de préférence pour les actionnaires existants au ratio d’1 action nouvelle pour 4 droits de préférence. Cela représente une décote de 33% par rapport au dernier cours de Bourse de 105,8 euros.

 

 

Comme déjà annoncé, Solvac , l'actionnaire de référence de Solvay, s’est engagé à exercer pleinement ses droits de préférence et à souscrire au nombre correspondant d'actions nouvelles,maintenant ainsi sa participation actuelle de 30,20% dans le capital de Solvay.

Pour ce faire Solvac lance aussi une levée de fonds d'un maximum de 451,9 millions d'euros. Les dates de souscription sont identiques à celles de Solvay. Pour 5 droits de préférence, l'actionnaire de Solvac recevra 2 actions nouvelles au prix de 74 euros par action nouvelle.

Dans les deux cas, les droits de préférence non exercés seront vendus ensuite sous forme de scripts dans le cadre d'une procédure d'enchères organisée sur Euronext Bruxelles. Le produit net de la vente des scripts sera réparti proportionnellement entre les titulaires de droits de préférence qui n'auraient pas exercé ou vendu leurs droits pendant la période de souscription et leur sera payé en principe avant le 31 décembre 2015.

Cette augmentation de capital de Solvay constitue la troisième et dernière étape du plan de financement mis en place pour le rachat de le société américaine Cytec. La première étape a pris la forme d'une émission obligataire en euros d'un montant total de 3,25 milliards et, la seconde, d'une nouvelle émission d'obligations mais en dollars, cette fois, pour 1,6 milliard.

A lire également:

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés