Solvay devrait déprécier ses actifs pour 1,5 milliard d'euros

Ilham Kadri, CEO de Solvay. ©BELGA

Solvay a fait le point sur sa santé financière. Le groupe chimique n'a pas été épargné par la pandémie de coronavirus avec notamment un chiffre d'affaires qui a plongé de 20% en avril et mai. A l'ouverture des marchés, l'action perdait 2%.

Solvay  a fait le point sur l'impact de la pandémie de coronavirus sur ses activités. "La détérioration des résultats économiques liée à la crise sanitaire devrait se traduire par une dépréciation des actifs (non-cash) estimée à environ 1,5 milliard d’euros", lit-on dans un communiqué.

Au sein de Solvay, on précise que quelque 80% du montant concerne le goodwill lié à l'acquisition de Cytec. Les 20 % restants concernent diverses immobilisations corporelles et incorporelles.

Actifs en revue

Le groupe procède donc en ce moment à une revue en profondeur de ses actifs. Davantage de détails seront donnés lors de la publication des résultats semestriels fin juillet.  

"L'attractivité à long terme de nos activités Composite Materials et Technology Solutions est solide grâce à la demande en matière d'allègement, d'électrification et d’optimisation des ressources."

"Nos actions décisives mises en place en matière de réduction temporaire ou structurelle des coûts, et l'accent mis sur la génération de cash, permettent au groupe d’atténuer l’impact de la crise actuelle."

Pour les activités liées à la santé, l’agroalimentaire, le "home & personal care" et l'électronique, Solvay parle d'une résilience permettant d’atténuer l’impact des activités en difficulté.

Chiffre d'affaires en recul

Pour les mois d'avril et de mai, le groupe fait état d'un chiffre d’affaires total en recul (sur un an) d’environ 20%. Cette tendance négative devrait se poursuivre en juin. "Nos actions décisives mises en place en matière de réduction temporaire ou structurelle des coûts, et l'accent mis sur la génération de cash, permettent au groupe d’atténuer l’impact de la crise actuelle et d’être en position de bénéficier d’une forte croissance lorsque l’activité sur ses différents marchés redémarrera", conclut le groupe.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés