Publicité
Publicité

Toujours la cible d’une OPA, Recticel bombe le torse

Dirigé par Olivier Chapelle, Recticel a aiguisé les appétits de Greiner qui compte lancer une offre publique d'achat. ©Tim Dirven

Dans un trading update surprise, Recticel a fait état d'un bond de 59% de son chiffre d'affaires semestriel. Le groupe attend aussi des offres pour sa division literie.

S’il ne dévoilera ses résultats semestriels complets que le 27 août, Recticel en a déjà donné un avant-goût plutôt prometteur ce mardi matin.

Grâce à une forte demande, à une augmentation des prix pour compenser ceux des matières premières et à l’intégration, depuis avril, des ventes de FoamPartner, le spécialiste des mousses de polyuréthane a vu son chiffre d’affaires s’envoler de 59%, à 596,2 millions d’euros au premier semestre. Un niveau supérieur de 5% aux attentes du marché. Pour l’ensemble de l’année, les prévisions se voient, par ailleurs, confirmées.

Kris Kippers, de Degroof Petercam ("acheter"; 18,2 euros), fait remarquer que cela correspond à un bond de 122% au deuxième trimestre après une croissance de 16% pour les trois premiers mois de l’année.

Cours proche du prix de l'OPA

Recticel a aussi précisé que les synergies attendues pour FoamPartner à l’horizon 2023 passent de 14 millions à 18 millions d'euros et qu’il attend, avant la fin du mois, les offres non-liantes pour sa division literie.

"Il accroît la probabilité que Greiner aura besoin de relever le prix et/ou celle de voir l’arrivée d’un chevalier blanc."
Kris Kippers
Analyste chez Degroof Petercam

Rappelons que ce trading update surprise intervient alors que Greiner, qui a racheté la part de Bois Sauvage (27%) dans Recticel, compte lancer une offre publique sur le solde du capital au prix de 13,5 euros par action.

Depuis la fin du mois de mai, le titre a chuté de 13% et se traite désormais à un niveau très proche de ce prix. "Le communiqué de presse d’aujourd’hui confirme notre point de vue positif, souligne Kris Kippers. Il accroît la probabilité que Greiner aura besoin de relever le prix et/ou celle de voir l’arrivée d’un chevalier blanc, les deux divisions restantes de Recticel pouvant susciter l’intérêt de parties tierces."

Transformation

Chez KBC Securities, Wim Hoste maintient sa recommandation à "accumuler" et son objectif de cours à 16 euros. "Nous apprécions toujours Recticel pour sa transformation en cours qui le façonne en un groupe à marge plus élevée avec un potentiel de génération de cash-flow libre nettement accru."

Maxime Stranart, d’ING ("acheter"; 20 euros), note, pour sa part, que Recticel démontre une fois encore sa capacité à suivre son agenda stratégique et à faire face à la volatilité des prix des matières premières.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés