La fameuse pierre bleue du Hainaut n'est plus belge

Carrières du Hainaut ©Photo News

Le Britannique SigmaRoc reprend la holding qui regroupe Carrières du Hainaut et CDH International SCA pour 45,1 millions d'euros.

Le groupe de matériaux de construction britannique SigmaRoc rachète les Carrières du Hainaut pour 81 millions d’euros. Il va en effet reprendre CDH Développement, le holding qui détient la carrière de Soignies et la société commerciale CDH International.

Depuis 131 ans, les Carrières du Hainaut exploitent la célèbre pierre bleue du Hainaut qui, depuis 1986, est même protégée en tant que marque distincte. La carrière de Soignies, la plus grande d’Europe pour la pierre bleue, détient une part de marché mondiale de 50%.

Après 131 ans, les Carrières du Hainaut passent sous pavillon britannique.

Le vendeur n’est autre que la famille belge de Spoelberch, d’abord connue pour sa participation dans le géant de la bière AB InBev. Les Carrières du Hainaut étaient en effet passé en 1987 dans les mains du géant belge de la construction Etex. En 2005, ce propriétaire a cédé la place aux sociétés d’investissement Verlinvest et Cobepa, toutes deux contrôlées par la famille de Spoelberch.

Verlinvest et Cobepa vendent maintenant, avec le management, CDHDéveloppement à SigmaRoc pour 45,1 millions d’euros. En tenant compte des dettes, la valeur de l’entreprise s’élève à 81,3 millions (6,8 fois l’excédent brut d’exploitation sous-jacent (ebitda) pour les 12 mois précédant la fin juin.

L’entreprise Carrières du Hainaut représente 435 emplois directs et 2.500 emplois indirects.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect