Assassinat de l'homme d'affaires Jan Sarens

©afp

Jan Sarens travaillait et vivait dans la ville de Mexico. Il a été abattu d'une balle en pleine poitrine. Selon son avocat, il avait déjà fait l'objet de plusieurs menaces de mort.

L'homme d'affaire belge Jan Sarens a été assassiné dans la ville d'Acapulco, au Mexique, a confirmé samedi le parquet-général de l'Etat de Guerrero, dont dépend la station balnéaire bien connue.

Sarens (59) a été retrouvé mort samedi vers 16h45 heures locales sur le parking d'un centre commercial dans le sud de la ville d'Acapulco. Selon les premiers éléments de l'enquête, le Belge a été abattu d'une balle dans la poitrine. Son corps était étendu à côté de sa voiture, une Mercedes Benz NSK 200.

Jan Sarens travaillait et vivait dans la ville de Mexico. Il était actif dans SNRS Amérique latine, une implantation mexicaine de Sarens Group, implanté à Wolvertem et principalement connu pour ses grues.

Il n'est pas encore établi si Jan Sarens a été victime d'un vol à main armée ou si d'autres motivations entrent en ligne de compte. Néanmoins, selon son avocat, Frank Mortier, joint par nos collègues du Tijd, l'homme d'affaires avait déjà fait l'objet de plusieurs menaces de mort.

Les Affaires étrangères belges ont confirmé la mort d'un ressortissant belge de 59 ans à Acapulco, sans donner de nom.

En bref

Il y a quelques années, Jan Sarens avait été emprisonné quelques jours dans une cellule au Mexique. L'homme était accusé officiellement d'avoir volé sa voiture de fonction.

Sarens était en conflit depuis un certain temps avec l'entreprise mexicaine Ojeda, avec laquelle il avait créé une joint venture. Selon l'entreprise belge, les Mexicains s'étaient appropriés illégalement des dizaines de grues de Sarens et en avaient tiré des profits. En octobre 2006, Jan Sarens avait été "injustement" licencié mais il aurait continué à utiliser ses voitures de fonction.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés