Etex est entièrement sorti des tuiles

Le CEO d'Etex Paul Van Oyen a conclu la réorientation stratégique de son groupe en signant avec Terreal. ©Jonas Lampens

Le groupe belge de matériaux a parachevé sa réorientation stratégique en cédant Creaton au français Terreal. Les tuiles ne font plus partie de son ADN.

Le groupe de matériaux belge Etex a parachevé son recentrage en cédant sa filiale Creaton au groupe français Terreal. Etex avait décidé, voici deux ans, de sortir de l'activité de fabrication de tuiles en terre cuite et béton, pour se concentrer sur les technologies de construction légères, où il ambitionne de devenir un acteur mondial. Il avait entamé son virage stratégique l'an dernier en cédant Umbelino Montiero au Portugal. Il avait poursuivi le mouvement en revendant tour à tour Marley Ltd au Royaume-Uni, Marley South Africa (Afrique du Sud) et sa participation de 50% dans RBB en Belgique. La cession de Creaton est la dernière étape de ce recentrage.

Terreal a signé un accord définitif avec Etex prévoyant l'acquisition de Creaton; l'opération reste soumise aux conditions habituelles de clôture, souligne Etex dans un communiqué, ce qui l'amène à prévoir qu'elle sera finalisée d'ici le premier trimestre 2021. Etex n'a pas souhaité dévoiler le montant du deal.

1.250
nombre d'emplois
Creaton emploie 1.250 personnes sur 12 sites.

Fondée en 1992, Creaton avait intégré le groupe Etex en 2005. Le groupe compte 1.250 salariés et exploite 12 sites de production de tuiles et de composants pour toiture, pour les marchés allemand, polonais, d'Europe du Sud-Est et du Benelux. Il revendique le titre de numéro 1 en Allemagne et en Pologne dans le segment des tuiles en terre cuite, et celui de numéro 2 en Hongrie et en Europe du Sud-Est.

"Avec cette transaction, nous sommes heureux de pouvoir conclure la mise en œuvre de la réorientation stratégique du groupe Etex."
Paul Van Oyen
CEO, Etex

De son côté, l'acquéreur, le français Terreal, opère dans les matériaux de construction en terre cuite, qu'il a organisés en quatre activités phares: couverture, solaire, structure, façade et décoration. Il emploie plus de 2.000 collaborateurs et exploite 23 sites.

"Avec cette transaction, nous sommes heureux de pouvoir conclure la mise en œuvre de la réorientation stratégique du groupe Etex", commente son CEO Paul Van Oyen dans le communiqué. "Nous allons maintenant nous concentrer entièrement sur le développement et la fourniture de produits et solutions de construction légères."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés