Publicité

Fraude sociale: plus de quatre mandats d'arrêt dans le dossier Umbrella

©BELGAIMAGE

La grande opération de police dans le monde de la construction, sur fond de dumping social, s'est achevée ce mercredi après la fin de la garde à vue d'une vingtaine de personnes.

Au moins quatre mandats d'arrêt ont été décernés à l'encontre de suspects de l'opération "Umbrella", cette importante affaire judiciaire qui a donné lieu à 46 perquisitions, ce mardi. C'est ce qu'indique à L'Echo l'auditorat du travail de Bruxelles, préférant ne pas en dire plus pour l'heure. La chambre du conseil de Bruxelles siégera ce lundi pour décider du maintien ou non de la détention des inculpés.

L'enquête s'intéresse à une filière négrière visant du dumping social sur de nombreux grands chantiers privés de construction en Belgique. L'enquête ouverte pour des faits d'organisation criminelle, blanchiment, escroquerie en droit pénal social, faux, corruption publique et privée. Environ 70.000 euros d'argent liquide, une dizaine de voitures de luxe et des biens immobiliers ont été saisis en Belgique. 127 comptes bancaires ont été bloqués. Environ 68 millions d'euros ont transité par les comptes de l'organisation criminelle en trois ans.

Publicité
Messages sponsorisés