mon argent

Isoler sa maison est soudain plus cher

Suite à un concours de circonstances, il y a pénurie de MDI sur le marché mondial, un matériau de base pour les isolants. ©BELGAIMAGE

Isoler sa maison va devenir nettement plus cher en raison d’une pénurie de MDI, un des matériaux de base les plus importants des isolants.

Tous les fournisseurs de matériaux d'isolation actifs sur le marché belge (Unilin, Kingspan, Recticel, Ikon…) sont en train d’informer leurs clients actuellement: ils vont ajuster leurs tarifs dans le courant du mois de septembre, ou au plus tard en octobre. "Nous ne pouvons pas faire autrement. Nous sommes tous confrontés à une forte augmentation de la demande de MDI (méthylène diphényle diisocyanate), le principal produit de base pour la fabrication de ces matériaux isolants", déclare Lieven Malfait, directeur de la division isolation d’Unilin. Il n’exclut pas de nouvelles augmentations de prix. Le MDI représente environ 70% du prix de revient des produits isolants.

Le prix du m2 d'isolant avait chuté à 12,60 euros, il remonte désormais à plus de 14,10 euros par m2.

Le MDI n’est produit que par une poignée de fabricants dans le monde. Et son prix fluctue de manière importante. Après des années de stabilité, à environ 1,60 euro par kilo, il avait connu un pic il y a trois ans, à 2,5 euros par kilo, suite à une forte demande et une offre trop faible. Depuis, il avait fortement baissé, grâce à des capacités de production supplémentaires et la recherche d’alternatives par certains architectes. Il était tombé à 1,20 euro par kilo en début d’année. "Pour le client final, le prix du mètre carré d’isolant avait chuté à 12,60 euros, soit 43% de moins que lors du pic de septembre 2017", explique André De Groote, grossiste et président de Fema, la fédération professionnelle des commerçants en matériaux de construction.

Mais désormais, il remonte à plus de 14,10 euros par m2. André De Groote souligne qu’il n’est pas question d’une hausse générale des matériaux de construction, même s’il y a un supplément sécheresse pour les marchandises en vrac qui sont transportées par voie navigable, vu le faible niveau d’eau.

20 à 30%
d'autres augmentations à venir?
Certains experts s'attendent à des augmentations de prix supplémentaires du MDI de 20 à 30% en septembre, ce qui devrait encore faire monter la facture pour les clients finaux.

La question est de savoir si cette augmentation des prix en annonce d’autres. Certains experts s’attendent à une conjonction de facteurs négatifs qui pourrait conduire à des augmentations de prix supplémentaires du MDI de 20 à 30% en septembre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés