Le patron de CFE est parti, les résultats sont en repli

©Philippe Van Gelooven

L'entreprise de construction CFE est dans le rouge alors que son patron s'en va.

Pour son départ à la retraite après 15 ans aux commandes de CFE , le patron, atteint par la limite d’âge, n’a pas fait les choses à moitié. Le dernier tapis de chiffres semestriels que Renaud Bentégeat a dû valider est résolument rouge. L’ebitda se contracte de 11%, passant de 226 millions d’euros à 202,1 millions. L’ebit chute de 23% à 77,5 millions et le résultat net de 24% à 51,8 millions.

Seul le chiffre d’affaires global de la filiale de AvH, qui détient la société de dragage DEME, affiche une hausse de 28%, à 1,86 milliard d’euros. Les trois pôles (dragage, "contracting" et promotion immobilière) enregistrent une hausse sensible d’activité.

Interrogé vendredi en fin d’après-midi alors que le titre avait plongé de 14% avant de se reprendre, pour afficher -7% à la clôture, l’administrateur délégué sortant se disait confiant. "Le ratio des résultats mentionnés en ebitda effraie les actionnaires. Mais nous prévoyons, pour le second semestre, des marges opérationnelles qui nous assureront une marge Ebitda supérieure à 16% pour l’année en cours", assurait-il.

Un résultat que Piet Dejonghe, son co-administrateur délégué depuis 2015 déjà, devra confirmer seul.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content