Le secteur de la construction risque de s'effondrer

Les entreprises du secteur de la construction sont "submergées" d'appels de clients inquiets "qui se demandent ce que l'avenir réserve au niveau de leur crédit logement".

La Confédération Construction demande aux gouvernements régionaux de clarifier dès maintenant la situation par rapport aux changements à venir en matière de fiscalité liée aux crédits hypothécaires et de donner aux consommateurs la garantie que les incitants publics seront maintenus. "L'incertitude persistante risque de paralyser le secteur pendant des années", avertit la Confédération Construction jeudi dans un communiqué.

Les entreprises du secteur de la construction sont "submergées" d'appels de clients inquiets "qui se demandent ce que l'avenir réserve au niveau de leur crédit logement", constate la Confédération Construction. "Les pouvoirs publics doivent se rendre compte que ce type de communication très vague sème la panique et que les gens vont reporter leurs projets immobiliers jusqu'à ce que les choses soient plus claires."

La Confédération Construction souligne également le contexte économique très difficile rencontré par le secteur, qui se dirige tout droit vers la récession. Selon la fédération sectorielle, tous les indicateurs sont en effet passés au rouge: diminution des autorisations de bâtir, pessimisme croissant des entrepreneurs, ralentissement de l'activité et un nombre de faillites en hausse. "Si une mauvaise décision devait être prise au sujet des déductions liées à un prêt hypothécaire, elle porterait un coup fatal au secteur, pour cette année et les années suivantes."

Mercredi soir, le secrétaire d'État aux Réformes institutionnelles Servais Verherstraeten (CD&V) a jeté le trouble en affirmant que la déductibilité fiscale des crédits contractés pour l'achat d'une habitation serait supprimée au niveau fédéral à partir de 2014, tant pour les contrats en cours que pour les nouveaux contrats.

Les ministres-présidents wallon et bruxellois Rudy Demotte et Charles Picqué ont toutefois assuré jeudi que tous les contribuables qui ont bénéficié d'une déduction fiscale pour leur emprunt hypothécaire "la conserveront" lorsque la compétence sera transférée aux Régions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés