Publicité
Publicité

Sofina & co se défont du géant de la location de grues Arcomet

La société limbourgeoise spécialisée dans la location de grues Arcomet avait été fusionnée à son homologue français Matebat en 2019. ©Arcomet

Le fonds TowerBrook rachètera le groupe né de la fusion entre le belge Arcomet et le français Matebat. Côté vendeur, l'on retrouve notamment le holding de la famille Boël.

En 2018, le fonds d'investissement LFPI et Sofina tentaient de trouver un repreneur pour Arcomet, dont ils détenaient ensemble 39,84% du capital. Sans succès.

LFPI, actionnaire majoritaire, avait alors brièvement caressé l'idée de proposer la société limbourgeoise spécialisée dans la location de grues à son homologue français Matebat, dont il était aussi actionnaire majoritaire. Sauf que, les plans avaient une nouvelle fois dû être enterrés faute d'offre suffisante des parties intéressées.

290 millions
d'euros
L’opération valoriserait le groupe à quelque 290 millions d'euros, soit 5,7 fois l'ebitda.

Résultat, l'option d'une fusion fut privilégiée un an plus tard pour déboucher sur la création de l'une des plus grandes sociétés de location de grues au monde, forte de 2.200 grues en portefeuille et d'un chiffre d'affaires de 180 millions d'euros. Son nom? Uperio.

Cartes rebattues cette semaine

Selon son rapport annuel, le holding de la famille Boël détenait encore 14,9% du groupe fin d'année dernière. Jusqu'à aujourd'hui. En effet, les cartes viennent d'être rebattues, a-t-on appris.

Un accord a été signé cette semaine sur la vente de la totalité des actions d'Uperio au fonds d’investissement transatlantique TowerBrook Capital Partners. On retrouve déjà ce dernier à bord du spécialiste des activités de maintenance Sabena Technics, du manutentionnaire aéroportuaire Swissport (qui déposait le bilan chez nous l'an dernier), des jeans français de Kaporal ou encore de l'hébergeur hexagonal OVH.

L’opération valoriserait le groupe à quelque 290 millions d'euros, évoquent nos confrères des Echos, ce qui équivaut à un multiple de 5,7 fois l’excédent brut d'exploitation (ebitda) pour 2020. La finalisation de l'opération serait prévue pour fin juillet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés