Un hôpital du XXIe siècle pour le Tournaisis

Le parvis du nouveau centre hospitalier de Tournai. ©archipelago architects

Le projet du Centre hospitalier Wallonie-Picarde (CHwapi) est l’un des plus grands investissements immobiliers de la région. Né de la volonté de regrouper sur un site unique tous les lits hospitaliers du Tournaisis, son budget dépasse 220 millions d’euros. Le chantier va débuter.

Après avoir obtenu le permis d’urbanisme il y a près de deux ans déjà, les porteurs du projet annoncent le démarrage des travaux d’extension et de transformation du site pour le début de l’an prochain. 

Né de la volonté de regrouper sur un site unique tous les lits hospitaliers du Tournaisis, ce projet d’envergure, baptisé CHwapi, a été lancé par plusieurs structures privées d'hôpitaux locaux réunies en asbl et conçu par archipelago architects. Il constitue l’un des plus grands investissements immobiliers de la région à ce jour, avec un budget global qui dépasse 220 millions d’euros.

La phase du chantier majeur qui débute en janvier fera monter la superficie globale à 150.000 mètres carrés et fera la part belle à la verdurisation du site. ©archipelago architects

La phase 2, qui sera lancée dès janvier, vient compléter une première phase de travaux livrée en 2016. Implanté avenue Delmée, sur un site urbain en bordure du centre historique de Tournai, le projet s’articule autour d’une galerie publique donnant sur un parvis multimodal qui constitue la colonne vertébrale de l’ensemble. Conçue sous la forme d’un atrium sur trois étages, cette colonne vertébrale rassemble le nouvel accueil général de l’hôpital ainsi que des espaces commerciaux et horeca. 

Lumière et végétation naturelles

Les futurs services hospitaliers, plus fonctionnels en matière de circulation externe et interne, seront baignés de lumière naturelle. Dans les plateaux de consultations et les hôpitaux de jour, les salles d’attente et les circulations seront organisées autour de jardins et de patios.

220
millions d'euros
C'est le montant budgété par la Région et les porteurs privés du projet, pour doter le Tournaisis d'un centre hospitalier digne du XXIe siècle.

L’hôpital sera constitué d’un socle de trois plateaux hautement modulables permettant une adaptation rapide en cas de besoin. La séparation stricte des flux entre patients et personnel médical ainsi qu’une logistique de pointe permettent une maîtrise renforcée de l’hygiène et réduisent fortement les risques sanitaires en cas de crise telle que celle du Covid.

 Mastodonte fonctionnel

Au total, le CHwapi accueillera d’ici trois ans près de 860 lits et 2.700 membres du personnel sur le site de l’Union, à Tournai. L’extension prévue, d’une surface d’environ 100.000 m², portera la surface totale de l’hôpital à plus de 150.000 m² avec près de 1.000 places de parking en sous-sol.

Construit sur le site de l'ancien hôpital de l'Union, le nouveau centre hospitalier s'intègre dans le bâti historique du centre-ville. ©archipelago architects

Pour réaliser cette programmation hospitalière hors norme, les architectes d’archipelago sont entourés d’une équipe pluridisciplinaire qui comprend les bureaux d’études Sweco et MATRiciel (en charge des questions techniques et environnementales), le bureau Ellyps (stabilité) et COSEP (planification et sécurité-santé).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés