Publicité

Une friche industrielle transformée en logements à Verviers

Le site de l'ancienne usine lainière de la rue de la Cité, à Verviers, a été racheté en 2012 par le promoteur I&C, qui y développe un projet de 34 appartements à haute performance énergétique.

Une ancienne usine lainière, à l'abandon depuis près de 40 ans, retrouve une nouvelle affectation sous la forme de 34 appartements à haute performance énergétique.

Le bâtiment de briques et de béton était à l'abandon depuis près de 40 ans, depuis la fin de l'activité lainière qu'il abritait. Ce chancre de la rue de la Cité, dans l'est de Verviers, a été racheté en 2012 par le promoteur I&C, qui y développe un projet de 34 appartements.

Tous les appartements sont décrits comme écoresponsables.

Le bâtiment d'origine sera rehaussé d'une structure totalement en bois pour atteindre jusqu'à six étages. Tous les appartements sont décrits comme écoresponsables, affichant des normes de performance énergétique A+ pour la partie en béton et de A++ pour la partie en bois. L'ensemble du bâtiment et des appartements bénéficieront des mêmes techniques de ventilation et d'isolation qui permettent une climatisation réduite pour seule technique de chauffage.

La rénovation et la rehausse sont assurées par Timberteam, filiale d'I&C, sur des plans du cabinet verviétois Aupa. Timberteam est spécialisée dans les constructions résidentielles entièrement en bois massif, selon la technique du CLT. La société liégeoise a notamment construit l'immeuble Léopold, au centre de Liège, à la place des maisons ravagées par une explosion de gaz. Elle a également érigé le plus haut immeuble entièrement en bois du Benelux et de France, rue Méan, face à la Dérivation, qui culmine à dix étages. D'autres écorésidences en bois ont également vu le jour à Erpent et dans le quartier de Coronmeuse, à Liège. Autant de projets réalisés et quasi intégralement vendus.

Pour son financement, le projet a bénéficié du soutien d'un financement participatif à hauteur de 1,6 million réalisé par BeeBonds, de même que de la banque Triodos.

Prix du marché

"Nous proposons des appartements à très haute performance énergétique et acoustique, réalisés totalement en bois dans la partie rehaussée, mais au prix du marché", affirme Pierre Berryer, administrateur délégué d'I&C. Les appartements seront proposés au prix de 200 à 230.000 euros, 350.000 euros pour les trois penthouses.

1.360
euros/m²
Le prix de revient de la construction en bois est passé ces derniers mois de 1.250 euros à 1.360 euros/m2.

"Les candidats acquéreurs oublient très vite qu'ils sont dans un bâtiment en bois. Soit le matériau et les performances énergétiques les attirent, mais ils ne sont pas prêts à payer un euro de plus pour cela, soit cela n'a pas d'importance à leurs yeux et ils ne voient que la qualité des prestations. Restent les craintifs, à qui le bois fait peur... ", analyse Berryer.

Timberteam est l'un des seuls acteurs de la construction en bois CLT en Belgique. Jusqu'ici, le promoteur n'a pas eu à souffrir de pénurie de bois, grâce à un partenariat à long terme avec le plus gros fabricant de panneaux situé en Autriche. "Sa taille permet aussi d'amortir l'augmentation des prix du bois, même si le prix de revient de la construction est passé ces derniers mois de 1.250 euros à 1.360 euros/m2", constate encore Berryer.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés