Solvay monte à bord du Boeing 777X

©boeing.com

Le groupe belge Solvay a signé avec le géant aéronautique américain Boeing un contrat pour la fournitture de différents matériaux avancés pour le futur plus imposant biréacteur au monde.

Solvay a signé un accord avec Boeing pour la fourniture de matériaux composites et adhésifs avancés destinés au 777X, un nouvel appareil sur lequel le géant aéronautique fonde de gros espoirs.

Le groupe chimique belge livrera à l’avionneur américain des fibres de carbone pré-imprégnées destinées au moulage sous vide (également nommées "prepreg"), ainsi que des préimprégnés intérieurs ignifugés, des films de protection contre la foudre et des adhésifs de liaison structurelle.

Ces différents matériaux sont utilisés pour de nombreux éléments du 777X, dont les stabilisateurs verticaux et horizontaux, la nacelle, les portes du train d'atterrissage, les ailes et les structures intérieures.

Grande capacité

Boeing affirme avoir devancé airbus

Boeing a annoncé mardi avoir livré 763 avions en 2017, un total qui lui permettra probablement de devancer son rival européen Airbus pour conserver son premier rang mondial sur le marché de l'aviation civile. Du côté des commandes, Boeing fait savoir que 71 clients ont placé 912 commandes nettes sur

l'année, d'une valeur totale de 134,8 milliards (113,1 milliards d'euros) aux prix catalogue. Airbus a de son côté livré au moins 703 avions en 2017, atteignant son objectif officiel de plus de 700 livraisons, selon Reuters. L'avionneur européen publiera ses chiffres le 15 janvier.

 

Le Boeing 777X, dont les premières livraisons sont attendues dans moins de trois ans, est annoncé comme étant le plus grand et le plus performant des avions biréacteurs par son constructeur. Le futur appareil répond aux demandes des compagnies aériennes, avides de très longs courriers de grande capacité afin d'éviter les escales. Cette famille sera composée du 777-8X (350 sièges) et du 777-9X (400 sièges). Le géant aéronautique américain a entamé il y a quelques mois la production de l'appareil, dont les ailes, de nouvelle génération, sont largement construites en matériaux composites.

Solvay est engagé depuis plusieurs années dans un renforcement de sa présence dans l'aéronautique, les appareils intelligents et l'automobile. Des secteurs friands de matériaux avancés. Les fibres de carbone pré-imprégnées sont un héritage du rachat de l'américain Cytec, aujourd'hui complètement intégré au groupe belge.

Illustration de cette réorientation stratégique, Solvay est homologué sur des programmes aéronautiques prometteurs et en début de vie, comme le chasseur américain F-35 de Lockheed Martin, le moteur Leap de CFM international et donc le 777X.

L’entreprise belge a par ailleurs conclu en 2017 un accord avec la société émiratie Strata pour la création à Abou Dabi d'une joint-venture qui fabriquera aussi des matériaux composites destinés au Boeing 777X, un contrat distinct de celui annoncé lundi.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content