Publicité

Armes belges au Yémen: CMI se défend de toute illégalité

©cmigroupe.com

L'entreprise liégeoise CMI se défend d'avoir commis la moindre illégalité dans l'exportation d'armes vers l'Arabie saoudite.

L'entreprise liégeoise CMI s'est défendue jeudi d'avoir commis la moindre illégalité dans l'exportation d'armes vers l'Arabie saoudite. À la suite de plaintes par deux associations, elle dénonce des "attaques répétées à son intégrité".

La Coordination nationale pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) et la Ligue des Droits Humains (LDH), soutenues par Amnesty International, ont annoncé mercredi le dépôt d'une plainte contre les entreprises qui ont exporté, illégalement selon elles, des armes vers le royaume saoudien qui les utiliserait ensuite dans le conflit au Yémen. Ces associations s'attaquent notamment aux entreprises CMI, qui fabrique des tourelles de blindés, et à la FN Herstal, l'un des leaders mondiaux de l'armement léger.

"Licences d'exportation accordées"

"Tous les systèmes d'armes exportés par le groupe CMI l'ont été dans le cadre strict de licences d'exportation accordées par les autorités compétentes", a souligné l'entreprise.

"Le groupe CMI agit depuis toujours dans le respect le plus strict des législations en vigueur, et ce dans l'ensemble de ses secteurs d'activités. L'adverbe 'illégalement' cité entre guillemets dans la presse est non seulement inapproprié, mais aussi choquant. Il ne peut en aucun cas qualifier les activités du Groupe CMI", a-t-elle ajouté.

CMI Defence rappelle qu'elle est certifiée Otan en tant que fournisseur de systèmes d'armes, notamment de l'armée belge. Il est également reconnu par les autorités américaines, britanniques ou encore françaises "en tant que partenaire technique de premier plan".

"Le groupe CMI n'a reçu aucune information ou notification de la part des autorités judiciaires."
CMI

"Ces partenariats se développent dans un cadre législatif et réglementaire strict et extrêmement contrôlé", a-t-elle précisé.

"En date du 9 mai 2019, le groupe CMI n'a reçu aucune information ou notification de la part des autorités judiciaires relativement à une quelconque plainte", a fait remarquer l'entreprise.

CMI est actif dans différents secteurs, dont la Défense. Il compte 6.000 collaborateurs, est actif dans 23 pays répartis sur les 5 continents et a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés