CMI lorgne Renault Trucks Defense

Le groupe wallon CMI tente d'emporter Renault Trucks Defense au nez et à la barbe du groupe franco-allemand KNDS.

Selon un article de La Tribune, le groupe belge CMI (sidérurgie, énergie, environnement, services et défense) s'intéresse de très près à Renault Trucks Defense (RTD), une activité jusqu'ici convoitée par le groupe franco-allemand KNDS.

Ce dernier a la préférence du ministère français de la Défense, qui doit donner son aval, mais la partie serait loin d'être gagnée puisque pour CMI, la porte se serait "un peu ouverte", selon l'article.

Le ministère pourraient être séduits par les qualités du groupe wallon spécialisé notamment dans les tourelles de véhicules blindés et les canons: il est solide financièrement, il connaît bien l'entreprise française puisqu'il travaille avec elle depuis de nombreuses années, sa filiale défense de CMI achète français (des systèmes optiques chez Safran Electronics & Defense et des tôles chez Constellium) et elle dispose d'implantations en France, notamment pour la fabrication de canons, la formation et la simulation.

Last but not least, les Belges souhaitent entrer dans le programme "Scorpion", destiné à moderniser des groupements tactiques interarmés en France.

Quant au vendeur, Volvo, il tenterait de faire traîner les choses pour ne pas se voir imposer un seul acheteur, en l'occurrence KNDS. A telle enseigne que le vente ne devrait pas se faire avant les élections présidentielles.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés