Copernicus va générer 94 millions d'euros de retombées en Belgique

Copernicus est le programme d’observation de la Terre le plus important au monde. ©EPA

Huit entreprises belges ont obtenu des retombées économiques pour un montant de 94 millions d'euros dans le cadre de la nouvelle tranche du programme spatial européen Copernicus.

Elles sont huit: huit entreprises belges à avoir obtenu des retombées économiques dans le cadre de la nouvelle tranche du programme spatial européen Copernicus. "Les contrats dont elles vont bénéficier atteindront la somme totale de 93,7 millions d'euros, au terme d'une décision prise ce 1er juillet par l'Agence spatiale européenne (ESA)", a indiqué le vice-Premier ministre chargé de la Politique scientifique, David Clarinval. Ces entreprises sont Thales Alenia Space Belgium (Charleroi, Louvain et Hasselt), AMOS (Liège), OIP (Audenarde), le centre spatial de Liège et l'ULiège, Xenics (Louvain), Spacebel (Hoeilaert), Vito (Mol) et EHP (Nivelles). Copernicus est le programme d’observation de la Terre le plus grand et le plus performant au monde, mis en œuvre et en grande partie financé par l’Union européenne, en collaboration avec l’ESA.

Lors du sommet de l'European Space Agency (ESA) de novembre dernier à Séville, la Belgique s'est positionnée en tant que sixième plus gros contributeur de l'Agence spatiale européenne. La réunion avait également posé les jalons de l'installation sur le site ESA/ESEC à Redu (Ardenne) du futur Centre de protection des activités de l'ESA contre les cyber-attaques. Le ministre Clarinval a également fait part à cette occasion de son intention de participer au financement de la quatrième tranche de développement du Programme Copernicus, à hauteur de 48,5 millions d'euros. Cette quatrième tranche a pour but de développer et de mettre en services six nouvelles missions " Sentinelles ".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés