L'armée compte payer 840 millions pour 3 avions ravitailleurs

©REUTERS

La Défense a l'intention de se procurer trois avions ravitailleurs dont le prix à l'unité est de 280 millions d'euros.

L’armée belge a l’intention de se procurer trois avions ravitailleurs: un pour 2025 et deux autres pour 2030. C’est ce qui ressort du plan stratégique que le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) est en train de tester auprès de ses partenaires gouvernementaux. Il s’agit d’avions du type MRTT (Multirole Tanker Transport) fabriqués par Airbus et qui permettent à des avions de chasse de se ravitailler en vol. Le coût de ces avions est d’environ 280 millions d’euros l’unité. On parle donc d’une facture totale de 840 millions d’euros.

• Pourquoi cet achat? Cet achat cadrerait avec le projet de coopération militaire au sein de l’Union européenne, baptisé European Defense Agency, dont un des objectifs est de doter l’Union européenne d’une capacité de ravitaillement en vol. Jusqu’ici, les Européens sont entièrement dépendants des Américains sur ce plan, dans le cadre de l’Otan.

Mais aussi... À côté de cela, il est également question d’acheter des kits de ravitaillement pour équiper les avions de transport A400M, actuellement utilisés par l’armée belge en remplacement des C-130. Ce qui porterait la facture totale à 1 milliard d’euros. Ce montant viendrait s’ajouter aux 4 à 5 milliards jugés nécessaires pour remplacer les chasseurs F-16, vieux de près de quarante ans.

L’opposition n’a pas manqué de critiquer ces projets de dépenses qu’elle juge hors normes. Au sein de la majorité, la présidente de l’Open VLD Gwendolyn Rutten a également fait savoir qu’elle n’avait pas l’intention d’injecter des milliards dans l’armée belge.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés