La Défense belge achète le successeur du Humvee

Le JLTV (Joint Light Tactical Vehicle) est en train de remplacer les Humvee en service dans l'US Army et le corps des Marines. ©REUTERS

La Défense achète 322 véhicules blindés à l'américain Oshkosh pour remplacer les Lynx d'Iveco. Le JLTV est le successeur du 4×4 Humvee, appelé Hummer dans sa version civile.

L'armée belge sera dotée d'ici trois ans du nouveau véhicule à tout faire américain JLTV, le successeur du célèbre 4×4 Humvee, appelé Hummer dans ses versions civiles. Le conseil des ministres a en effet approuvé vendredi l'achat par le ministère de la Défense de 322 véhicules blindés à roues de commandement et de liaison ("Command and Liaison Vehicles", CLV) à l'entreprise américaine Oshkosh pour un montant de 134,7 millions d'euros, sans tenir compte d'un premier contrat de soutien.

Un achat américain

La Défense a expliqué avoir recherché un achat sur étagère afin d'éviter des coûts de développement inutiles. Elle recherchait un véhicule mature qui avait déjà été livré à des États partenaires. Outre l'US Army, cinq pays étrangers ont déjà opté pour le véhicule américain. Oshkosh sera chargée d'intégrer une arme de protection active, le tourelleau téléopéré FN DeFNder Light 7.62 de la société belge FN Herstal, sur 135 de ces véhicules. Les futurs CLV seront fournis aux composantes terre et médicale. Selon la Défense, ces véhicules protégeront mieux le personnel contre les mines, les missiles et les engins explosifs improvisés. Ils seront transportables par le nouvel avion de transport A400M. L'accord passé avec Oshkosh s'accompagne d'un autre contrat, d'un montant de 15,4 millions d'euros, destiné à assurer le soutien logistique aux nouveaux CLV au cours des quatre premières années suivant leur entrée en service, selon l'agence Belga.

D'après plusieurs sources, le constructeur américain aurait été préféré à Thales (France), KMW (Allemagne), GDELS-Mowag (Suisse) et UROVESA (Espagne). Ce qui a entraîné des critiques en France, la Belgique étant à nouveau épinglée pour un achat américain après avoir opté pour le F-35. A noter toutefois que la Défense belge a commandé d'autres véhicules blindés (le contrat CaMo) et des chasseurs de mines à la France pour plus de 2 milliards.

Pas de version civile

Le JLTV (Joint Light Tactical Vehicle) est en train de remplacer une partie des Humvee en service dans l'US Army. Ce dernier tire son nom de l'acronyme HMMWV, pour "Véhicule à Roues Multitâche à Grande Mobilité". Il avait lui-même pris la succession, en 1985, de la célèbre Jeep Willys datant de la Seconde Guerre mondiale, tout en étendant le rôle dévolu aux véhicules tout-terrain légers.

Malgré les innombrables services qu'il a rendus – 17 versions militaires furent construites –, le Humvee avait toutefois un défaut: lé véhicule, fort volumineux, résistait mal aux mines improvisées et était vulnérable aux tirs d'armes légères. En dépit de l'ajout de blindages additionnels, il a montré ses limites en Irak et Afghanistan. Basé sur un véhicule de patrouille utilisé en Afghanistan, le nouveau véhicule d'Oshkosh apporte une solution à tous ces problèmes. Équipé de protections sous le bas de caisse et sur les parois, il conserve la mobilité d'un véhicule tout-terrain tout en offrant une capacité d'emport supérieure à son prédécesseur.

Mais avec un poids à vide de 6,4 tonnes (largement plus du double du Humvee), il usurpe son appellation de "véhicule léger". Et en dépit d'un moteur V8 de 6,6 litres et de 300 cv, sa vitesse de pointe ne peut dépasser les 110 km/h sur route.

6,4
tonnes
Avec un poids à vide de 6,4 tonnes, le JLTV usurpe largement son appellation de "véhicule léger".

Autant de caractéristiques qui devraient empêcher le lancement d'une version civile comme ce fut le cas pour son prédécesseur. Véritable succès à l'export - plus de 25 armées l'ont acquis -, littéralement copié en Asie (le MegaCruiser du japonais Toyota et le Mengshi du chinois DongFeng lui ressemblent comme deux gouttes d'eau), le Humvee fut en effet également un véhicule civil sous l'appellation Hummer, relancé récemment en version électrique par General Motors.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés