La Sabca s'associe à Borsight pour tenter de s'implanter aux Etats-Unis

©BELGA

L'entreprise belge Sabca s'est associée au groupe américain Borsight pour répondre à un appel d'offre de services de maintenance de de réparation d'avions F-16 de l'armée américaine stationnés aux Etats-Unis.

Le groupe aérospatial belge Sabca et la société américaine Borsight se sont associés ce lundi pour répondre à l'appel d'offre de services de maintenance et de réparation des avions de combat F-16 de l'US Air Force à Ogden, dans l'Etat d'Utah (ouest des Etats-Unis). Avec, dans le chef de la Sabca, l'espoir de "rester dominant" sur le marché de l'entretien et de la mise à niveau des F-16 européens et à terme hors d'Europe, a indiqué le directeur général l'entreprise belge, Thibauld Jongen, en marge du 53e Salon international de l'Aéronautique et de l'Espace (SIAE) qui se tient toute cette semaine au Bourget, près de Paris.

"La complémentarité et l'expertise éprouvée des deux sociétés permettront à l'équipe d'offrir la solution la plus compétitive au gouvernement américain."

Les offres pour ce contrat ouvert (quantité et durée indéfinies), d'une valeur potentielle de plusieurs centaines de millions d'euros, doivent rentrer en août prochain au Pentagone, pour une attribution du marché attendue à l'été 2020, a-t-il précisé. Une partie du travail pourrait être rapatriée en Belgique, a encore souligné Jongen, en rappelant que la Sabca assure déjà, dans son usine de Gosselies (Charleroi), l'entretien de F-16 belges, néerlandais et américains - basés en Europe ou exceptionnellement venant directement des Etats-Unis.

D'où le choix de Borsight implanté à proximité du lieu où des centaines de F-16 C (monoplaces) et D (biplaces) de l'US Air Force et de la Garde nationale (ANG) sont entretenus et modernisés, avec une fin de vie fixée à 2043 pour ce type d'appareil. "La complémentarité et l'expertise éprouvée des deux sociétés (qui se présentent comme 'deux acteurs majeurs du marché du maintien en conditions opérationnelles des flottes aéronautiques de défense') permettront à l'équipe d'offrir la solution la plus compétitive au gouvernement américain", ont-elle souligné dans un communiqué conjoint. Dans ce cadre, le plafond des contrats avec l'US Air Force (USAF) est évalué à 900 millions de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect