Searchlight Capital Partners reprend la société TAC à Milmort

Technical Airborne Components fabrique des composants pour le marché aéronautique. ©Google Maps

Un accord a été conclu avec la société d'investissement Searchlight Capital Partners pour la reprise de Technical Airborne Components. Quelque 170 emplois sont sauvés.

Bonne nouvelle pour le secteur aéronautique à Liège: la société Technical Airborne Components (TAC), qui avait annoncé fin octobre son intention de licencier ses 175 travailleurs en Wallonie, va être reprise par le fonds Searchlight Capital Partners. Cette société d’investissement anglo-saxonne dispose d’un portefeuille substantiel dans l’aéronautique et a notamment repris en 2019 la mythique société française Latécoère. Elle possède plus de 9 milliards de dollars d'actifs sous gestion et des bureaux à New York, Londres et Toronto.

Basée à Milmort dans le zoning des Hauts-Sarts, TAC appartenait au groupe américain TransDigm. La société est un spécialiste mondial des bielles et pièces mécaniques pour l’industrie aéronautique. On retrouve des pièces TAC dans la plupart des avions commerciaux, et notamment sur les Airbus, mais aussi chez d’autres fabricants. Comme ailleurs dans le secteur aéronautique, TAC avait eu recours au chômage temporaire pour force majeure depuis le début de la crise du Covid. Mais TransDigm avait finalement décidé l’an passé de fermer l’entreprise et de rapatrier son activité aux États-Unis, en raison de la crise généralisée dans le secteur de l'aviation.

"Ce sont ainsi 169 emplois de grande qualification qui sont sauvés dans le secteur de l’aéronautique."
Le front commun syndical

"Ce sont ainsi 169 emplois de grande qualification qui sont sauvés dans le secteur de l’aéronautique", s'est réjoui dans un communiqué le front commun syndical FGTB Métal – SETCa – CSC Metea de l'entreprise. Les syndicats avaient "refusé la fatalité de la fermeture et frappé à toutes les portes pour contrer l’inéluctable. Après de nombreuses péripéties et avec le soutien de plusieurs acteurs économiques wallons, dont la SIRW, plusieurs offres de reprise ont été déposées et ont abouti à un accord avec Searchlight Capital Partners" ont commenté dans le communiqué Antonio Fanara (FGTB Métal), Patrick Masson (SETCa) et René Petit (CSC Metea).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés